Venir en aide, oui. Vitamineusement et pas à son détriment !

Venir en aide, oui. Vitamineusement et pas à son détriment !

Elle se tenait là, devant moi et je savais sa souffrance. Que faire? Que dire? Je l’ai écouté attentivement. Puis, je l’ai invitée à dédramatiser et j’ai su… j’ai su que chaque mot qui sortirait de ma bouche était des mots que je devais entendre moi aussi.

Le vide

J’ai, dans ma vie, aidé plusieurs personnes et même celles qui ne nécessitaient pas d’aide!

J’étais la « bonnasse » ou la « mollasse », qualifiez-moi de ce que vous voulez.

Un jour, plus du tout certaine de savoir pourquoi ces gens étaient dans ma vie, parce qu’ils m’aimaient véritablement ou parce qu’ils en récoltaient certains bénéfices, j’ai cassé, du jour au lendemain, toutes mes relations amicales.

Du coup, je me suis retrouvée seule, sans vie sociale. Il faut dire que dans ce temps-là, je n'étais pas très au fait du « savoir faire les choses sainement ».

Le plein

Depuis les dernières années, j’ai recommencé à faire confiance, à moi d’abord et à mon discernement, ensuite aux autres, si bien que je me suis liée d’amitié avec plusieurs nouvelles rencontres faites sur le web ou en personne.

Et la grande majorité de ces amitiés sont mutuellement solides et enrichissantes.

Je me surprends à être sociable, moi qui fuyais le monde il n’y a pas si longtemps, et je dois bien avouer qu’il est vrai que nous avons besoin des autres afin d’avoir une vie équilibrée. Je le crois sincèrement.

Pourtant, j’ai été larguée moi aussi par des êtres qui me sont encore chers et j’ai dû comprendre qu’on pose parfois des actions pour soi et non contre les autres.

La foi

Dernièrement on me disait de confier ces personnes si précieuses à plus grand que moi et j’avais vraiment du mal à lâcher-prise, à m’exorciser de la « control freak » qui était en moi.

Ce n’est que ce soir que j’ai enfin compris, devant une amie à l’âme blessée et au cœur brisé qui tenait des propos plutôt pessimistes.

« Confie-les à plus grand que toi. » me suis-je surprise à dire comme si ce n’était pas moi qui articulait ces mots tout droit venus de cette grande gueule qui est la mienne de temps en temps et que j’aime particulièrement.

C’est ma petite voix intérieure, mon intuition qui m’a dicté cette phrase peu banale.

Et si je suis si surprise, sans même mêler mon récit à une quelconque religion, c’est que je ne me connaissais pas aussi spirituelle et capable, moi aussi, de faire confiance à ce point à plus grand que moi.

La magie

J’ai vu les yeux de mon amie cesser de pleurer à un certain moment et j’étais heureuse de la voir sourire et faire des câlins à Madame ma chérie, une des ladies féline de la maison.

Mais j’étais émue aussi de constater que souvent il ne suffit que d’une présence, d’une oreille attentive, d’un mot gentil et de la foi en plus grand pour aider quelqu’un.

C’est la magie qui opère en ces moments précieux où on voit un regard malheureux, s’illuminer parce qu’on tient à la personne qui le pose sur nous, quand des propos sombres s’illuminent tout à coup.

Non, je ne vous parle pas d’un miracle où l’amie en question est repartie chez elle ne souffrant plus du tout. Je vous parle d’un miracle d’intuition, du moment où ça fait « clic » et qu’on se rend compte que le conseil qu’on nous a donné prend tout son sens.

Je vous parle d’un miracle ce soir parce que, il n’y a pas si longtemps, je me sentais moi aussi abandonnée, rejetée même.

The Céline

Et me voilà, signant ce billet tout doux d’espoir heureux.

Ma vie à changer depuis un certain moment : celui où je collabore étroitement avec Céline Legault de Les Vitamineuses Inc. et ce n’est certes pas pour lui quêter des vitamines que je l’écris! 🙂

J’insiste sur le fait que depuis un certain exercice où la pauvre de moi n’en pouvait plus de souffrir, elle m’a ramenée tout droit à mon cœur et ce qu’il voulait, et principalement, à mes valeurs.

La vie, c'est aussi ainsi

Souvent, on vit des choses sans pouvoir se les expliquer vraiment. Peut-être que j’ai vécu ce que je considère comme un rejet justement pour être en mesure d’aimer très fort cette copine en tentant de la vitaminer un peu. Qui sait?

Quant à moi, dans mon cœur, la requête est faite. J’ai confié les êtres que j’aime beaucoup à plus grand que moi. Et j’ai le cœur léger et la tête moins lourde.

Beaucoup de gens croient, à tort que lorsqu’on est coach comme Céline ou encore lorsqu’on signe des billets sur le web portant sur le mieux-être, que nos vies sont parfaitement heureuses et que nous avons tout réglé chez nous.

Eh bien non! Nous cheminons tous pour toute la vie, je crois, et cela est mon humble opinion. Des épreuves, des peines nous en vivons comme tout le monde. Mais nous savons pertinemment qu’il y a de l’aide tout près si nous en avons besoin.

L’aide vient sous plusieurs formes parce que les problèmes arrivent tous différents. Ils sont aussi particuliers qu’il existe de gens qui les vivent.

Alors, si vous vivez un moment de découragement, plutôt que de rester seul dans votre coin à souffrir et à vous faire des scénarios qui vous font mal, faites comme mon amie ce soir et allez piquer une jasette avec quelqu’un qui vous aime pour qui vous êtes.

Aimez-vous suffisamment pour vous vitaminer le cœur et la tête quand vous sentez vos forces diminuer!

L'accueil

Et vous qui êtes vitaminés, aidez sans être « bonnasse » comme je l’ai déjà été.

Votre aide devrait être selon vos capacités réelles et lorsque vous le ferez sincèrement, vous verrez vos forces se déployer! Vous savez, une main tendue pour des larmes qui ne sont pas de crocodile, c’est aussi une main tendue vers vous-même.

Mon engagement

Je dis oui à ce que je découvre tous les jours et j’accepte les incontournables trouble-fêtes comme des apprentissages que la vie met sur ma route, non pas pour me faire dévier de celle-ci, mais bien pour que j’en retire quelque chose.

Quand j’ai le cœur qui bondit, que mon souffle s’accélère, que mes yeux deviennent plus bleus que bleus, c’est que j’ai compris la leçon.

Je suis grande, je suis forte et la madame est bien contente d’avoir fait un nouvel apprentissage sur le chemin de ma vie aujourd’hui.

« Again », merci à moi et merci à Céline !

Laissez-nous vos commentaires ou questions dans la boîte ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page