Le stress de la rentrée

Le stress de la rentrée

Avez-vous remarqué que l'air se refroidit le matin ? Vous savez ce que cela signifie… c’est LA RENTRÉE ! Autant les adultes que les enfants ressentent ce vent de changement qui vient avec la fin du mois d’août.

Oui, mamaaaaaan, c’est fini… c’est la fin des vacances, de l’été !

Elle court, elle court, la maladie du stress !

Ben oui, elle est de retour : la course folle des nouveaux horaires, où l’on essaie, tant bien que mal, d’implanter la routine qui vient avec l’automne.

Enthousiaste ? Stressé ? Complètement submergé ? Dès l’arrivée du long week-end de la Fête du travail, on dirait que c’est devenu une tradition pour plusieurs, et ce, même si les enfants sont grands et même si on n’a pas d’enfant du tout, la pression artérielle s’élève et la respiration s’accentue.

Mon Dieu, déjà septembre ! À chaque année, ce mois amène un sentiment de nouveautés et de transition ! Qui dit nouveautés et transition dit automatiquement la bibitte, oui, j’ai nommé le stress !

Hello ? Il y a quelqu'un pour recevoir les messages ?

Ce n'est pas un secret que le stress est un facteur important dans nos vies, mais souvent, nous sous-estimons son effet sur nous et notre corps. Tout comme la douleur peut changer notre état d'esprit, de la même manière, nos pensées et nos sentiments peuvent affecter notre corps. C’est l’alignement corps-cœur-esprit.

Lorsqu'on se sent stressés, notre corps se crispe, nos hamsters font des sprints et toutes sortes de sentiments animent notre coeur. Cela peut se manifester par une migraine, perte ou augmentation de l’appétit, des tensions musculaires, de la colère, de l’impatience, de la frustration, des larmes, une déprime, etc. Il y a d’innombrables façons d'être informé que quelque chose est en déséquilibre chez soi.

Ayoye ! Tu m'fais mal !

La douleur est un des moyens les plus forts de nous parler : « Hé ! J'aime pas ça ! Ça fait vraiment mal, et j'essaie d'attirer ton attention! J’suis pas bien là ».

La douleur signifie qu'il y a quelque chose qui cloche. Et c’est logique quand on y pense vraiment - quand on est dans un état sans douleur, un état sans tension, sans stress, on est dans un état de simplicité, d'harmonie et de zénitude.

Alors prenez une grande respiration, détendez-vous et écoutez ce que votre corps vous dit. Et commencez à remarquer vos pensées et vos sentiments quand vous vous sentez stressé.

Trucs et astuces

Si vous êtes trop stressé présentement, essayez une ou plusieurs de ces suggestions pour reconnecter avec vous :

  1. si vous recevez des signes de votre corps (tension, douleurs, maux, etc.).
  2. Prenez le temps de bien respirer (par le ventre, il doit gonfler).
  3. Soyez à l’affût de votre dialogue intérieur (quels sont les messages reçus?).
  4. Agissez envers vous comme votre meilleur ami. Demandez-vous pourquoi suis-je stressé ? Nerveux ? Écrasé ?
  5. Nourrissez un bon sens de l’humour. Pratiquez la dédramatisation.
  6. Faites l’effort conscient de changer votre posture. Levez-vous à toutes les 30 minutes.
  7. Faites de l’exercice afin de réduire la tension et le stress dans votre corps (gym, danse, sport qui vous fait du bien).

Le stress est la tension qui se manifeste lorsque vous vous trahissez dans l’alignement de notre corps-cœur-esprit, que vous négligez vos valeurs ou diminuez vos capacités. Le stress vous signale qu'un changement est nécessaire dans votre vie.

Des pistes à suivre

Quelles sont les pensées qui surgissent lors de situations de stress ? Quels sentiments ressentez-vous lorsque vous êtes stressé ? De quelle façon votre corps vous communique-t-il le stress ? Lorsque vous êtes stressé, est-ce que ça se manifeste toujours de la même façon ? Quel est le changement requis derrière ce stress ?

À la lecture de cet article, je vous invite à me partager vos commentaires ou découvertes en dessous. No stress ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page