S'ouvrir à la relation la plus intime qui existe !

S’ouvrir à la relation la plus intime qui existe !
Une relation intime, nous en rêvons, nous en parlons, nous déplorons son absence, nous sommes comblées par sa présence car intimité rime avec amour.

Être intime sous-entend souvent « avec quelqu'un d'autre ». Pourtant, la relation la plus intime qui soit est avec soi-même. Conséquemment, elle prend ses racines dans la capacité de créer une relation d'amour et de gratitude avec notre corps.

Quand la mort réveille la vie

Le décès d'une amie, il y a quelques semaines, m'a touchée au plus profond de mon expérience avec mon corps. Toutefois, ce travail de conscience était commencé depuis un bon bout de temps.

Entre la mi-décembre et la mi-janvier, j'ai été secouée jusque dans mes racines par la validation de mes expériences, particulièrement sur l'importance de vivre pleinement et totalement la Vie à travers un corps physique. Et ce, jusqu'à la toute fin.

Nous avons tous conscience de posséder un corps et que celui-ci a une date d'expiration. Pourtant, nous sommes plusieurs sur cette terre à ne pas lui accorder l'importance qu'il a réellement dans notre parcours de vie.

Trop souvent nous lui réclamons de se taire, de démontrer la force d'un robot qui n'a pas besoin de repos. Surtout, nous lui demandons de ne pas ressentir. En particulier, nous voulons couper tout ce qui est souffrant ou négatif selon notre perception.

La difficulté est d'écouter

Nous vivons dans un corps sans apprécier tout ce qu'il fait au quotidien pour nous permettre d'apprendre à Être. Le corps semble avoir son utilité dans le « faire » car c'est avec nos mains et notre cerveau que nous créons dans le monde concret.

Son potentiel d'accompagnement sur la voie de l'évolution, sur la voie de l'être, est bien plus grand que ça.

Il est celui par qui tout passe. Il est celui qui nous procure toutes les informations essentielles à notre évolution.

À la ménopause, il se fait sentir avec plus d'insistance pour plusieurs femmes. 

Les symptômes de la ménopause sont nos alliés car ils indiquent la direction à suivre. La difficulté est de les écouter. Évidemment, il est facile de vous couper de votre corps et des précieux "courriels" qu'il vous envoie. Ainsi, ils seront mis dans vos « indésirables » et le message sera perdu.

Avec les symptômes et les sensations corporelles, il attire l'attention sur ce qui doit être amélioré afin de nous rendre jusqu'à notre mort en étant pleinement en vie et dans la vie.

Envie de plus d'intimité avec votre corps?

Ce fut un long chemin que cette connexion avec mon corps. Plein d'embûches, d'absence d'écoute de ses besoins, de frustrations, de douleurs parfois intenses quand il me rappelait sa présence.

J'ai fait la découverte de la méditation de pleine conscience il y a quelques années. Cela m'a permis d'encore plus réaliser que le corps est la voie royale vers la connexion à l'âme - ou le Soi, selon ce que vous préférez comme appellation.

Maintenant, je l'écoute quand j'ai une décision à prendre. Il est mon meilleur GPS pour trouver mon chemin vers la santé.

En fait, mon ventre est un conseiller d'une grande fiabilité et mon coeur ouvre la porte à l'intuition.

Pour moi, il est le lien avec le divin et l'immensité de la vie. Il me garde les pieds sur terre, ancrer dans le présent.

Quelques pistes pour renouer avec lui et voir votre relation fleurir:

  • ayez des gestes doux au réveil en lui disant merci d'être là pour vivre une nouvelle journée;
  • prenez une minute pour imaginer tout le travail qu'il a accompli pendant votre sommeil et/ou prenez le temps de le faire pendant la journée;
  • à tous les jours, prenez un moment pour ressentir de la gratitude envers lui;
  • prenez le temps de l'écouter dans ses ressentis et besoins;
  • permettez lui un moment de pause sans rien faire d'autre que de respirer;
  • parlez-lui d'amour en aimant ses « imperfections »;
  • osez le voir beau.

C'est la plus belle histoire d'amour que nous puissions vivre car il sera notre fidèle compagnon jusqu'à notre dernier souffle.

Habiter le corps jusqu'à la fin

En conclusion, l'habiter, l'honorer et surtout le remercier à tous les jours, car il nous donne les repères nécessaires avec le ressenti et les émotions pour que nous retrouvions notre chemin.

Je vous souhaite la plus belle histoire d'amour possible avec votre corps.

Ensemble, vitaminons nos vies ! Laissez vos commentaires/questions dans la boite ci-dessous !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des