S’aimer inconditionnellement

S'aimer inconditionnellement
Aujourd'hui, je vous souhaite sincèrement de vous aimer inconditionnellement, car, dans les faits, il n’y a que ça de vrai. C’est aussi notre unique mission sur terre, celle de s’aimer véritablement tel que l’on est.

S’aimer soi-même peut sembler, a priori, très bizarre, je vous l’accorde. On ne nous a pas enseigné cela. Quand on décide de se mettre à la pratique de cet amour envers soi-même, très souvent, les gens nous accusent d’égoïsme.

Nous ne sommes pas tenus de les croire. Je vous assure que les personnes qui s’aiment elles-mêmes sont en mesure d’aimer les autres véritablement et, par rebond, de laisser les autres les aimer à leur tour.

La question qui me revient souvent, lors de mes ateliers et de mes conférences qui tournent autour du devoir de s’aimer, c’est : Comment fait-on justement pour s’aimer?

Un entraînement

Je vous avoue que c’est un entraînement constant, conscient, et qui demande de la persévérance. Au commencement, on le fait par obligation, par besoin, par simulation, en faisant comme si.

Nous devons mettre autant d’effort à nous aimer que nous en avons mis à nous détester, à nous juger, à ne pas nous accueillir, à nous détruire avec des dialogues intérieurs très souvent exécrables.

La pratique de s’aimer commence aussi simplement qu’en faisant des choses pour soi qui sont empreintes d’amour, tel qu’embrasser et aimer la merveilleuse personne que nous sommes dans son ensemble, en acceptant notre passé, notre présent.

Comment s'aimer?

S’aimer, c’est se pardonner rapidement et aussi souvent qu’il le faut, et s’encourager à se dire des choses douces, accueillantes, agréables et gentilles.

Quand des pensées négatives et un discours intérieur inadéquat veulent reprendre du gallon, c’est d’être capable de les dénoncer à un autre être humain pour que nous puissions, avec de l’aide, les remplacer par de belles pensées positives à notre égard.

S’aimer, c’est de pouvoir nous applaudir quand nous sommes fiers de nous. Être en mesure de demander de l’aide quand nous en avons besoin. Parvenir à nommer et à combler nos besoins relationnels, tels que : se dire, être entendu, être valorisé, être reconnu et se donner le droit de rêver!

S’aimer, c’est aussi choisir d’avoir des comportements qui auront des conséquences heureuses : bien se traiter en est un. C’est cesser de tout expliquer et de se justifier sans cesse.

De plus, c’est lâcher prise, faire confiance en quelque chose de plus grand que nous, et nous permettre de vivre maintenant sans rien remettre à demain!

Un beau jour...

Et puisque nous travaillons sans relâche à nous accorder toutes ces belles attentions de jour en jour, que nous essayons d’y croire et que nous pratiquons l’entraînement comme le fait tout athlète olympique, avec rigueur et honnêteté, un beau jour, en passant devant le miroir, nous découvrirons, à notre plus grand étonnement, que nous avons pris l’habitude sincère de nous aimer.

Cet amour de soi s’enracinera et deviendra un phare sur notre route, éclairant sans cesse et de plus en plus fort la magnifique personne que nous sommes.

Aucun danger d’une surdose d’amour de soi! Nous n’aurons pas assez de cette vie pour nous aimer comme il se doit. Alors, allons-y généreusement et avec amour!

Ensemble, vitaminons nos vies! Laissez vos commentaires/questions dans la boite ci-dessous!

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de