Respirez, performez puis profitez !

Respirez, performez puis profitez
Aujourd’hui est un jour de la semaine comme tous les autres. Rien ne vous semble particulièrement plus stressant qu’à l’habitude, et pourtant il y a un serrement qui vous empêche de respirer librement.

Plus la journée avance, moins vous avez d’énergie, le battement de votre cœur s’accélère, la respiration se raccourcit encore, les mains deviennent froides et les épaules deviennent lourdes.

Êtes-vous en train de vous ensevelir sous une pile de responsabilités ou bien avez-vous l’impression de perdre le contrôle de la situation ? Peut-être souffrez-vous d’une surcharge d’émotions depuis quelque temps ?

Avez-vous déjà pris conscience de l’impact de vos responsabilités quotidiennes sur votre état physique ? Tous ces signes physiologiques vous sont transmis afin de réaliser que votre corps est en état de stress.

Le problème dans tout cela, ce n’est pas d’avoir du stress, c’est de ne rien faire avec cette énergie pour l’évacuer ou la transformer. Fréquemment, des gens me consultent parce qu’ils ont des maux de tête insoutenables, des raideurs au cou épuisantes ou bien une impression de ne plus être capables d’aller chercher son air.

Et tous ces symptômes sont réels, ce n’est pas parce qu’ils sont causés par le stress qu’ils n’entraînent pas de désordres physiques.

Au contraire, vous expérimentez une fonction essentielle de votre système nerveux qui se nomme le système sympathique. Son nom peut vous sembler trompeur!

Dans l’ère préhistorique, il permettait à l’homme de survivre aux dangers ou de chasser les proies. Nous sommes toujours munis de ces super fonctions, mais voilà que nous les utilisons à des causes bien différentes.

Un moment de stress au bureau, nos nombreuses heures sur la route ou une chicane à la maison sont des éléments suffisants pour enclencher ce système de défense.

Suis-je anormale ?

Il s’agit d’une réaction totalement naturelle de l’esprit et du corps.

Une émotion forte, l’accumulation de stress, de fatigue et même la consommation de substances excitantes (café, cigarette, boisson énergisante) peuvent enclencher une réaction physiologique.

Le cortisol, l’adrénaline et la noradrénaline sont des hormones libérées dans votre sang suite à une commande de l’encéphale. Un message efficace qui est directement libéré par vos glandes surrénales, deux petites structures au-dessus de vos reins. D’où l’expression « dans vos tripes! ».

Une décharge dans le sang suffit pour augmenter le taux de glucose dans votre sang, accélérer le battement de votre coeur, raccourcir votre respiration, augmenter votre température interne et contracter vos muscles, ce qui est très pratique si vous devez partir à la course.

Si vous êtes assis au bureau ou dans la voiture, vous trouverez cette sensation beaucoup moins sympathique.

Est-ce dangereux?

Sur une courte période de temps, votre corps ne subira que des dommages temporaires, des courbatures, des maux de tête, des tremblements, de la fatigue ou bien des serrements à la poitrine.

À long terme, votre corps ne vous permettra pas de le surcharger sans réagir. La concentration élevée des hormones du stress va ralentir la réparation de vos tissus, elle affaiblira le fonctionnement de votre système immunitaire, elle vous videra de votre énergie de réserve et entraînera des déséquilibres au niveau de vos cycles de sommeil, menstruel, etc..

Pensez mieux !

Une des façons les plus simples pour se sortir de ce cycle du stress est d’intégrer des moments de bonheur, de calme et de légèreté dans votre journée. Je ne parle pas ici du moment où vous buvez votre café ou de votre marche rapide vers le travail.

Je parle de moments pour VOUS! Des moments d’introspection, de laisser-aller et de pur égoïsme.

Saviez-vous que le simple fait d’avoir des pensées positives et d’être reconnaissant améliore le fonctionnement de votre système immunitaire?

Les études le démontrent, une séance de méditation, une action positive ou même le simple fait d’y penser, permet à vos cellules protectrices de se multiplier.

Intégrez-le à votre quotidien, quelque minute pour être reconnaissant au réveil, une dizaine de minutes de respiration, de méditation pendant la douche, à votre pause ou pendant les heures de repas, puis quelques minutes pour exprimer votre état d’esprit.

L’écriture, la lecture, écouter de la bonne musique, parler avec une personne qui vous est chère.

On inspire!

Il est possible que même avec une grande volonté, vous ne sortiez pas de votre état d’hyperactivité.

Peut-être avez-vous besoin d’être guidé pour prendre conscience des patrons spécifiques de stress qui se sont installés dans votre corps. Vos muscles respiratoires qu’on nomme les muscles intercostaux, le diaphragme et les autres muscles accessoires sont parfois hypertendus, l’amplitude de votre respiration se bloque et l’échange d’oxygène et dioxyde de carbone n’est pas efficace.

Le besoin de votre corps, lui, est toujours croissant. C’est là où la respiration vous permettra d’atteindre un équilibre.

Il existe un guide gratuit qu’on appelle la cohérence cardiaque. Essayez-le sur YouTube! Au rythme du mouvement ondulatoire, vous inspirez et expirez profondément.

Plus vous laisserez place à votre ressenti et plus votre corps vous exprimera son énergie!

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de