Pour les habitués du doute !

Pour les habitués du doute !
Vous savez ce que dit parfois cette voix dans notre tête... Ben voyons, c’est pas possible! Tu ne peux pas faire ça! Pour qui te prends-tu? Tu n’es pas à la hauteur! C’est certain que tu vas échouer!

Même les plus confiants d'entre nous connaissent et connaîtront le doute de temps en temps.

Parce que nous ne pouvons pas complètement l'éviter, nous avons besoin de stratégies pour nous permettre de vaincre le doute.

Alors, quelle est la différence entre ceux qui le surmonte, et ceux qui sont contrôlés par lui?

Le doute est le sentiment d'incertitude sur sa capacité à accomplir quelque chose.

Cette ombre d'insécurité peut mener à l'hésitation et à l'indécision. Si elle n'est pas gérée, elle peut nous faire abandonner notre parcours ou compromettre nos objectifs.

Comment savoir lorsqu’on nourrit le doute?

Il y a certains mots et pensées qui révèlent la présence du doute et nous devrions nous entraîner à les repérer dès le début.

Des phrases comme « Je ne suis pas sûr, peut-être que j'ai tort ou cela est trop dur » peut indiquer un affaiblissement de la confiance provoqué par le doute en nos propres capacités.

Dès qu’on se dit ou qu’on pense quelque chose qui ressemble à l'une de ces phrases, on devrait essayer le plus rapidement possible d'identifier la source.

Cela n'indique pas toujours le doute de soi, mais il est nécessaire de vérifier juste pour en être certain.

Ne sous-estimez pas le pouvoir destructeur du doute

Parce que le doute de soi est une manifestation temporaire d'insécurité, il peut atteindre notre motivation et nous virer totalement à l’envers.

Il peut contaminer nos croyances, même les plus fortes. Et souvent, le doute est la seule chose qui se met sur le chemin entre l'endroit où on est et là où on veut être.

Le côté positif

Comme pour les peurs, il y a des aspects positifs au doute de soi pour ceux qui parviennent à le surmonter.

Le doute peut nous permettre de nous développer positivement.

Par celui-ci, on peut cultiver son estime personnelle, son courage, sa détermination, sa confiance, sa créativité à trouver des stratégies ou des solutions face à l’objectif visé.

La satisfaction sera toujours plus grande une fois que nous surmontons le doute et que nous relevons avec succès le défi qui est devant soi.

Plus on lui fait face, moins on sera susceptible à son influence dans notre vie et dans notre état émotionnel.

Il faut comprendre que le doute reviendra toujours, de temps en temps, selon les situations, mais notre capacité de le voir venir et de le neutraliser se renforcira.

Pensez à la dernière fois que vous vous êtes dit quelque chose de critique ou de négatif. Maintenant, pensez au dernier compliment que vous vous êtes donné.

Qu’est-ce qui vient le plus facilement?

Beaucoup d'entre nous, que ce soit en raison de notre éducation, de notre programmation, de nos expériences ou de nos capacités d'adaptation, sont dans le doute continuel et disent trop de pensées négatives.

On rumine, ressassant encore et encore, les mêmes pensées négatives et improductives.

Les reconnaître en pleine conscience

Tout changement débute par une admission. Pour surmonter un doute, il est essentiel de reconnaître son existence, préférablement en pleine conscience.

Notez vos doutes ou vos pensées et identifiez ce qui les a déclenchés. Prenez le temps d’explorer et de comprendre ce qui déclenche ce doute et pourquoi il est là? Qu’est-ce qu’il essaie de protéger? De la déception, de la tristesse ou autre chose?

D’où provient votre doute? De vos parents? D’un commentaire d’une personne de votre entourage? Ou bien c’est par les histoires que vous vous racontez à vous-même?

Chercher la preuve

Beaucoup de choses qu’on se dit quand on rumine sont fausses. On a besoin de contester certaines de nos croyances. Mettez au défi ce que vous vous dites quand vous doutez.

Transformer la pensée négative en une question, puis observez la réponse. Probablement que vous trouverez peu ou pas de preuve.

Ensuite, cherchez la preuve du contraire. Quels sont vos succès? Avez-vous obtenu une promotion l'année dernière? Êtes-vous un bon parent? Écrivez une liste longue et spécifique. Rappelez-vous que l'écriture renforce la mémoire.

Examinez objectivement la preuve. Peut-être que vous ne réussissez pas tout le temps; c’est le cas de personne. Mais vous pourriez réaliser que vous réussissez beaucoup plus que vous échouez.

Le but est de vous voir avec le plus d’authenticité et de réalité possible.

Pratiquer, pratiquer, pratiquer

Vous avez passé des années à porter des jugements et à vous critiquer. Des nouvelles pensées ne prendront pas place en l’espace d’une nuit.

Cela prend de la pratique. Vous pourrez transformer vos doutes en nouvelles pensées et développer l’habitude dans un temps relativement court. Il peut être utile d’avoir des affirmations à portée de mains.

Le but est la répétition. Tout comme si vous voulez vous remettre en forme, ça ne se fera pas qu’en une seule fois.

Servez-vous d’une personne qui vous inspire

Nous sommes souvent plus gentils avec nos amis qu’avec nous-mêmes. Si votre ami se disait les mêmes choses irrationnelles que vous vous dites, vous n'auriez aucun mal à lui dire qu'il a tort et à l’encourager.

Si vous n’avez personne dans votre entourage, imaginez que vous avez un ami qui est exactement comme vous. Donnez-lui un nom. Puis prétendez qu'il se dit les mêmes pensées destructrices que vous vous dites.

Comment le recevriez-vous? Quelle preuve lui donneriez-vous pour lui expliquer que sa pensée est fausse? Écoutez attentivement ce que vous dites à votre ami et ramenez-le à vous.

Dramatiser pour dédramatiser

J’utilise souvent cette façon de faire. J’amène mes scénarios à une conclusion extrême. Il faut que ça soit tellement gros, ridicule, que je finis par éclater de rire.

Cela seul vous aidera à vous sentir mieux. L'exagération contribue également à souligner l'absurdité de nos doutes et pensées négatives.

Portez votre focus ailleurs

Lorsque vous êtes dans le doute, vous avez le pouvoir de porter votre esprit immédiatement vers autre chose.

Ayez quelques sujets que votre esprit trouve intéressant: Pensez à un problème que vous avez déjà résolu au travail, à vos dernières vacances, laissez-vous aller mentalement à un passe-temps que vous aimez.

Votre esprit ne peut pas tenir deux pensées à la fois.

Si on se laisse tenter par le fait de l'ignorer ou de le renier, le doute imposera des limites sur notre capacité à agir. Plus on devient habile à l’identifier, plus il est facile de le surmonter.

Il y a quelques jours, je discutais justement lors d’une séance sur le sujet des doutes avec Diane, une de mes clientes lorsque je lui ai répondu spontanément : Quant à moi, les doutes sont un bris du contrat sacré qu’on a avec son intuition.

Évidemment c’est un bris temporaire et comme vous avez pu le lire plus haut, il est plus que possible de se ramener sur sa voie.

Je n'ai aucun doute sur vos capacités. Vous êtes puissant bien au-delà de vos doutes et de ce que vous pensez.

Alors, comment allez-vous gérer vos prochains doutes?

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de