La pire preuve d'amour

La pire preuve d'amour

Ma grand-mère disait « un homme qui n’est pas jaloux n’est pas amoureux ». My God ! Comme mon père aimait ma mère… méfiance, vérifications permanentes, accusations, fouille des affaires et bien sûr les crises de jalousie. Aujourd’hui encore, pour beaucoup, elle est avant tout une preuve d’amour. La pire…

Qu'est-ce que la jalousie ?

En d’autres termes, on est envieux des biens, du statut ou des avantages de quelqu’un d’autre, mais on est jaloux de ce que l’on aimerait conserver et que l’on risque de perdre.

Par exemple, un enfant sera envieux du jouet de son petit frère, mais jaloux de l’amour et de l’attention que ses parents accordent à ce dernier. Un homme sera envieux de la nouvelle voiture de son voisin, mais jaloux que sa femme s’intéresse à celui-ci. Dans l’envie, le mouvement vise à obtenir, dans la jalousie, à retenir. La première est la motivation du conquérant, la seconde la crainte du propriétaire.

La jalousie se base sur un sentiment de possession.Tout d’abord, l’impression de possession est ce qui distingue la jalousie des autres sentiments, notamment de l’envie avec laquelle je l’ai longtemps confondue. Cependant, l’apparente ressemblance de ces deux sentiments s’arrête là : l’envie est liée au manque, la jalousie à la perte.

D'où vient la jalousie ?

La jalousie s’appuie sur une faible estime de soi. Le scénario de la jalousie implique au moins trois acteurs et la comparaison tourne toujours en défaveur de la personne jalouse. La valeur que s’accorde la personne jalouse est plutôt faible; c’est pourquoi les autres représentent une menace à ses yeux : son partenaire ou son ami pourrait lui préférer quelqu’un de mieux que lui.

La jalousie se nourrit d’inquiétude au sujet de l’exclusivité des sentiments du partenaire ou de l’ami. Cette défaillance dans l’estime de soi se traduit par un mode d’attachement où règne l’insécurité.

La jalousie est aussi une réaction de défense à l’idée de ne pas être à la hauteur, d’être rejeté, insuffisant. La personne jalouse cherche toujours à se mesurer à d’autres personnes. À d’autres hommes, à d’autres femmes.

Elle passe beaucoup de temps à s’assurer auprès de son partenaire ou de son ami qu’elle est meilleure ou à tout le moins aussi bonne que les autres afin d’être reconnue, rassurée et valorisée.

Pour risquer de perdre, il faut posséder. C’est en cela que la jalousie se différencie de l’amour. Dans l’amour, il n’est pas question de possession : intimité, oui, complicité, oui, engagement, oui, sentiments, oui, mais possession, NON !

Dans une relation, personne ne possède l’autre puisque l’amour se nourrit de liberté. C’est de plein gré et avec plaisir que l’on donne à l’autre. L’obligation tue l’amour; elle ôte cette liberté fondamentale et réduit ainsi l’autre à l’état de serviteur dont on croit pouvoir user à sa guise.

Qu'est-ce que je peux faire ?

Mettez-vous dans la peau de l’autre. Cette approche vous permettra peut-être de prendre conscience de votre comportement excessif.

Identifiez l'origine de la jalousie et des pensées négatives qui vous assaillent ! Sont-elles issues de l'enfance, du rapport avec un membre de votre famille, d’une trahison passée ? Cela vous appartient et c’est votre responsabilité d’aller guérir vos blessures et non de vous attendre à ce que les autres le fassent pour vous.

Consultez au besoin. Un professionnel peut vous aider à trouver les racines et les solutions à vos gestes de possessivité qui trahissent une profonde insécurité et une faible estime de vous-même.

Comme modèle familial, la jalousie était présente, constante et même violente chez mon père. Dans les mois précédant son décès, je me souviens qu’il m’ait dit en pleurant: « tu sais, j’ai perdu tellement de temps et j’ai fait tellement de mal. Mon Dieu que je ne savais pas à quel point j’étais aimée. Je vous demande pardon ».

Ce fut une leçon de vie extraordinaire pour moi !

Apprenez à vous épanouir

Le meilleur remède est de prendre conscience de vos qualités et de les développer. Travaillez votre estime personnelle, rehaussez votre valeur. Renforcer l’amour de soi par le dedans vers l’extérieur et non le contraire : voilà la clé du succès.

L’amour, c'est de l'énergie en mouvement, avec des hauts et des bas. L’amour ne peut survivre qu'à la condition d'être entretenu. L’amour intensifie notre sensation d’exister. Il illumine notre vie. Il transforme tout.

L’amour est un état d’être, il se ressent et se vit, d’abord envers soi et ensuite vers les autres.

Comme disait St-Exupéry : « C'est le temps que j'accorde à ma rose qui rend ma rose importante ».

Et vous, prenez-vous soin de votre rose ?

2 réflexions sur “La pire preuve d'amour”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page