Paroles, paroles

Paroles, paroles
Dans le monde dans lequel on vit, il faut dire que les actions parlent plus que les mots.

Si vous n’avez pas encore compris ça, je suis désolée de vous annoncer que vous n’êtes pas dans la « game ».

« Sorry ». Mais c’est vrai. Et pourquoi ?

Parce que les idées, les plans et les paroles, c’est beau, c’est grandiose, ça fait rêver, mais ça ne crée rien. Personnellement, je n’ai jamais vu une maison se bâtir seulement en discutant de ses dimensions et de ses belles pièces  imaginées.

Même Dalida le dit dans son classique « Paroles, paroles ».

Si jamais vous ne connaissez pas Dalida, UN, vous manquez quelque chose, DEUX, allez sur Youtube assouvir votre curiosité.

Bref, j’ai envie de vous « shaker » un peu aujourd’hui. Parce que la mode est à la stratégie et voici ce que trop de personnes ratent.

« Je suis une personne avec de l’ambition, je me vois dans 10 ans comme Directrice X de l’entreprise Y. Ou encore mieux, badass CEO de ma propre entreprise ».

D’autres diraient…

« Je me vois, dans 10 ans, dans une grande maison, avec mes enfants, tous heureux. Je voyage souvent et je me trouve belle. J’ai un mari aimant. Il manque juste un chien comme cerise sur le sundae ».

Je célèbre le fait que vous ayez des rêves. Et je dois vous dire que c’est possiblement la portion facile. Parce qu’après, il faut que vous assumiez vos rêves et que vous les transformiez en objectifs.

Vous les ramenez sur 5 ans, 3 ans, 1 an et vous FONCEZ.

Et c’est souvent cette grande partie de flou entre les deux qui nous sidère, nous paralyse et nous maintient dans l’inaction.

Et, encore, on essaie de s’en sauver à travers des paroles intelligentes, bien placées, et combien trop raisonnées. Elles font plaisir, à maman, papa, rassurent notre partenaire et suscitent l’admiration de notre entourage.

« Wow, elle a de l’ambition. Elle veut aller loin. C’est beau à voir ».

Dans tous les cas, ce n’est que poudre aux yeux… Ou aux oreilles plutôt.

Parce que chaque jour que vous laissez passer, au travail ou dans votre vie, vous attendez que l’opportunité arrive sur un plateau d’argent.

Maudit que c’est long attendre! J’ai envie que vous ayez plus qu’une stratégie. J’ai envie que vous ayez une vie!

Alors, voici ce que je vous propose pour changer cette fatalité de l’attente. Posez-vous les questions suivantes:

1. Mon rêve, il appartient à qui ?

Si c’est le vôtre, super, chérissez-le. S’il appartient à quelqu’un d’autre, je vous conseille de l’échapper discrètement comme un bout de papier que vous ne voulez pas aller jeter à la poubelle. Continuez de marcher et jouez l’indifférence.

Ouvrez-vous à ce que la vie vous envoie. Soyez attentif aux détails et réveillez votre intuition. Projetez-vous dans l’avenir, sur ce qui vous anime, sur ce qui vous rend heureux!

Pour les autres qui ont un rêve, continuez de lire.

Mon plan de match, il ressemble à quoi ?

J’ai envie que vous détailliez, en étapes, les échelons qui ont du sens pour vous. Ceci, pour atteindre votre rêve. Ça revient essentiellement à vous ramener à votre vision 5 ans, 3 ans et 1 an. Les choses les plus importantes, vos priorités.

Permettez-vous de rédiger sans peur, sans jugement. Vous êtes encore en mode créatif. Par contre, soyez le plus précis possible pour chaque étape. Question d’amener du concret dans l’intangible.

Par exemple : l’entreprise, votre poste, votre salaire, vos semaines de vacances, votre mode de vie, votre bureau, votre équipe, votre boss, la voiture que vous conduisez, etc.

-Quels sont vos piliers pour rester en santé : physique, mentale, relationnelle, financière?

-Quoi ou qui vous inspire ?

-Comment vous nourrissez-vous (la nourriture de l’âme, je parle) en termes de joie, plaisir, bonheur, fierté?

Mon plan de match 1 an, vous y croyez?

Que vous y croyez ou non, voici mon conseil « fake it until you become it » ou faites semblant jusqu’à ce que vous le deveniez.

Cessez de vous demander si c’est possible ou non. C’est possible si vous vous le permettez. GO!

Et c’est là que mon introduction prend tout son sens. Voici la magie. Agir. Toujours être dans un verbe d'action. TADAM.

Arrêtez de réfléchir et de rester dans un statu quo. Votre plan est fait. Nike le dit « just do it ». Souvenez-vous, la personne qui n’avance pas… recule. Parce que tout évolue autour de nous et si on ne fait pas un pas en avant, on se fait rattraper, puis dépasser.

Les mots erreur et échec n’ont qu’un sens parce qu’on a décidé de ne leur en accorder qu’un seul. Moi, je préfère penser à évolution, apprentissage, expérience, curiosité… Dans l’action, il n’y a jamais de regret.

Et pour vous enlever du stress, n’oubliez pas que votre rêve et votre vision évoluent aussi. Tout est muable, alors vous pouvez toujours changer d’angle ou de finalité. Par contre, s’il-vous-plaît, travaillez à son atteinte avant de passer à autre chose.

Il y a des moments précis où l’introspection est juste et bonne, les autres fois, c’est la paresse, la peur et le doute qui se cachent derrière l’humble exercice.

Petit truc, inscrivez des dates où vous choisissez de faire de l’introspection. SVP, choisissez une bonne journée, une où vous vous sentez bien. Surtout, ne vous mentez pas à vous-même. Sinon, ça sert à quoi ?

Soyez une personne confiante, déterminée, résiliente, forte, belle et audacieuse.

Un jour, vous regarderez derrière et, voyant le chemin parcouru, vous direz : MOI je suis dans la « game »!

Ensemble, vitaminons nos vies! Laissez vos commentaires/questions dans la boite ci-dessous!

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de