Mes 5 principes de bonheur

Mes 5 principes de bonheur

Adolescente, je charmais déjà les gens par mon sourire et ma bonne humeur. Ayant quelques kilos en trop, je misais sur ma capacité à tisser des liens.

Principe numéro 1 : Mieux vaut être heureuse seule que malheureuse à deux

Sur le parcours de ma quête d’amitié et d’amour, mon père ne cessait de me répéter de demeurer « I-N-D ». Indépendante.

Percevait-il mon grand besoin de plaire ?

Je donnais généreusement aux autres et parfois, ils en abusaient. Essuyer quelques peines m’a fait comprendre l’importance d’être sélective dans mes relations. Je choisis les gens dont je m’entoure.

Principe numéro 2 : Cesser de vouloir pour les autres

Le destin m’a gratifiée d’une belle faculté : celle de percevoir la lumière en chacun.

Je suis toujours éblouie par le potentiel des êtres que je côtoie. Je vois GRAND pour eux.

Boy, que j’en mets de l’énergie à aider, à épauler, à encourager! Parfois, le résultat est spectaculaire. Bravo à ma maman qui a fait un retour aux études à l’âge de 54 ans et qui a obtenu son diplôme. La soutenir dans ce cheminement a été une joie parce qu’elle était déterminée.

Par contre, je m’entête parfois à appuyer des individus qui ne veulent pas s’aider eux-mêmes. Vidée, épuisée ; qui d’autre blâmer sinon moi ?

Principe numéro 3 : Remettre les choses en perspective

Je fais partie des femmes audacieuses qui croient en l’opportunité Tupperware. Réussir dans ce domaine demande de la détermination et de la persévérance.

Quand je traverse des périodes difficiles où le découragement se pointe, je me parle : « As-tu un toit sur la tête ? As-tu mangé aujourd’hui ? Est-ce que ta famille est en bonne santé ? Tu réponds OUI à toutes ces questions et tu oses te plaindre ? »

Relativiser fait disparaitre la boule d’angoisse dans mon estomac et en prenant du recul, je trouve des solutions.

Principe numéro 4 : Passer à l'action

De tous les enseignements reçus dans ma jeunesse, les mots se sont vite envolés, mais je demeure imprégnée de ce que mes yeux ont vu. Mes parents m’ont enseigné beaucoup plus par leur exemple que par leurs paroles.

J’admire les gens déterminés, ceux qui ont de l’assurance face à leurs rêves et qui se démènent pour les réaliser.

Nombreux sont ceux et celles qui font du sur place par crainte de prendre la mauvaise décision ou de ne pas poser le bon geste. La paralysie intérieure me rebute et je préfère me tromper plutôt que de stagner.

Je suis convaincue que le mouvement, quel qu’il soit, transforme l’Énergie en notre faveur.

Principe numéro 5 : Les choses ne se passent jamais comme on pense, c’est souvent mieux!

Contrôler, prévoir, planifier ; notre époque est passée maître dans cet art. J’en viens à croire que je peux diriger le destin comme bon me semble.

Chaque fois que j’envisage le déroulement d’un projet ou la réalisation d’un rêve, je crois posséder la meilleure approche. Très souvent, la Vie me surprend par une occasion, une offre, une affaire que je n’avais pas prévue.

Mon défi consiste alors à me détacher de ma propre vision afin d’en accueillir une nouvelle.

Quand je regarde en arrière, je constate que l’orchestration de l’Univers surpasse le génie de mon imagination.

Affirmation vitaminée

Je délaisse toute forme d’entêtement pour apprendre des situations et des personnes qui croisent mon chemin. J’accorde mes apprentissages au diapason de ma vérité intérieure et je développe ma propre ligne de conduite, mon propre code de bonheur. Je sais de plus en plus ce qui est bon pour moi. Je suis capable de cette sagesse que j’admire tant chez les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page