Les effets de l’activité physique sur l’appétit

Les effets de exercice sur appetit
L’organisme est doté d’un système de régulation de l’appétit qui gère la sensation de faim et la sensation de satiété.

Ce centre de régulation, l’hypothalamus, reçoit les informations provenant du sang et du système digestif et sécrète des hormones en fonction des besoins du corps, notamment la leptine pour freiner l’appétit et la ghreline qui stimule l’appétit et le stockage des graisses.

Ainsi, toutes les prises alimentaires peuvent se réguler en fonction des besoins du corps, que ce soit en quantité, et mieux encore en qualité c’est-à-dire en choisissant les aliments dont nous avons réellement besoin.

Les effets de l’activité physique

Immédiatement après une activité physique intense, l’apport énergétique ne compense généralement pas à court terme les calories dépensées, ce qui pourrait s’expliquer par une diminution de l’appétit. Cette diminution de l’appétit est cependant de courte durée et l’apport alimentaire au cours des jours qui suivent l’exercice ne semble pas réduit.

En outre, il a été scientifiquement confirmé que si la dépense énergétique quotidienne ne franchit pas un certain seuil, l’appétit est davantage régulé par des éléments extrinsèques comme la disponibilité des aliments et leur appétence que par les besoins énergétiques.

Plus d'exercice, moins d'appétit

Ainsi, les personnes dont le volume d’activité physique ne permet pas d’atteindre un certain seuil de dépense calorique ont tendance à avoir un bilan énergétique positif et donc, à prendre du poids. En revanche, lorsque le seuil de dépense calorique est dépassé, l’appétit et l’apport énergétique alimentaire seraient davantage régulés par des facteurs intrinsèques, et donc proportionnels aux besoins réels, d’où un moins grand risque de prise de poids. 

En résumé, après une séance d’activité physique d’intensité élevée, la diminution de l’appétit est passagère. De plus, dès lors qu’un certain seuil de dépense énergétique quotidien est franchi, le contrôle de l’appétit serait davantage intrinsèque et moins extrinsèque.

Source : Comité scientifique de Kino-Québec (2006) L’activité physique et le poids corporel. Secrétariat au loisir et au sport, ministère de l’Éducation du Loisir et du Sport, gouvernement du Québec. http://www.kino-quebec.qc.ca/publications/AvisPoids%20CorporelMars2008.pdf

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de