Le pH de la peau et le pH du corps

Le pH de la peau et le pH du corps !

Au printemps, nous entendons souvent parler de "détox ou désintoxication" afin d’alcaliniser le corps. Sans être un spécialiste de la santé, il est important de savoir qu’il faut garder le pH du corps le plus alcalin possible, afin que les fonctionnements internes qui nous maintiennent en vie s’effectuent normalement.

Qu’est-ce que le pH au juste?

C’est le potentiel d’hydrogène. Il se mesure sur une échelle de 0 à 14. Zéro étant le plus acide et 14 le plus alcalin ou basique. Au milieu se trouve l’indice de 7 qui est dit neutre tel que le sang ou l’eau de mer.

Pour bien comprendre, il faut savoir qu’en milieu acide les bactéries ne se développent pas et qu’en milieu alcalin les bactéries se multiplient. La nature est tellement bien faite!

Tout est une question de pH... le saviez-vous?

Le premier jour où je suis allée à l’école afin de devenir une esthéticienne, nous avons passé une heure entière à parler de pH. C’était pour moi une révélation si importante qu’à elle seule, elle a modifié le parcours de ma carrière. Aujourd’hui, je vous dévoile l’essence de ce propos. La peau dite normale indique un pH légèrement acide située autour de 6,5, soit juste au-dessous de la barre de 7 (neutre). L’environnement exerce sur notre peau des fluctuations de pH et le moindre écart le fait basculer du côté alcalin. Toute la pratique d’une esthéticienne repose sur le maintien ce fragile équilibre de la peau.

Pourquoi la peau est-elle légèrement acide?

La peau est le plus gros organe du corps et sa fonction principale est de nous protéger des agresseurs extérieurs. C’est comme un bouclier protecteur qui stoppe les invasions potentielles afin de nous garder en santé. Pendant que notre corps s’active aux échanges cellulaires en milieu alcalin, la peau nous protège des envahisseurs extérieurs en milieu légèrement acide. N’est-ce pas génial?

Le film protecteur qui recouvre notre peau est appelé le sébum (pH 6,5). C’est un gras que l’on sécrète naturellement et son rôle est de protéger nos réserves en eau contenue dans l’épiderme. Si le sébum est altéré par l’usage de produits ne respectant pas son pH, il se détériore et ne peut plus retenir l’hydratation de notre peau. Une peau déshydratée vieillit à vue d’œil, d’où l’importance de lui accorder toute notre attention lors de notre routine de soin quotidienne.

Connaissez-vous le pH des produits que vous utilisez?

Il est capital de le savoir afin de maintenir votre peau en santé et d’éviter que toutes sortes de problèmes surviennent: déshydratation, sécheresse, couperose, acné, rosacée, dartres, dermatites, sécrétions huileuses, points noirs, boutons, kystes, pustules, nodules, kératose pilaire, psoriasis, eczéma, sensibilités, allergies et irritations diverses.

Les savons sont des ennemis jurés de la peau, le saviez-vous?
Étant donné que tous les savons ont un pH alcalin, chaque fois que vous utilisez un pain de savon pour vous laver, ça prend environ 4 heures à votre peau pour refaire son film hydro lipidique (sébum naturel). Inquiétant, non?

Un peu d’histoire…

Il faut remonter à l’antiquité pour retracer les pionniers gaulois qui utilisaient un produit à base de suif et de cendres. Ce savon servait à la fois de gel et de décolorant à cheveux. Le plus célèbre étant le savon de Marseille créé en 1370 sous le régime du roi Louis XIV. Il tient son origine d’Alep en Syrie. Il est fabriqué à base d’huile d’olive et de soude qui provient des cendres des plantes des milieux salins, en particulier la salicorne. La saponification est le procédé par lequel on obtient du savon. Il suffit de mélanger un corps gras (huile végétale ou graisse animale) avec de la soude.

De prime abord, les savons ont été conçus pour faire la lessive et nettoyer la maison. On trouvait utile de se laver les mains et le visage avec du savon et il n’en fallait pas plus pour mettre sur pied une industrie des plus florissante. En 1913, la production atteignait 180 000 tonnes annuellement. Après la Seconde Guerre mondiale, le savon est supplanté par les détergents de synthèse et les savonneries marseillaises ferment les unes après les autres. Actuellement, la consommation mondiale de savon se chiffre à plus de 2,5 millions de tonnes annuellement.

Qu’il soit de fabrication traditionnelle ou de synthèse, le savon de par sa nature est alcalin, car il est la résultante d’un corps gras fondu auquel on ajoute de la soude caustique. Or, la peau nécessite un produit légèrement acide pour maintenir son pH, un dilemme notoire qui fera naître les syndets sur le marché.

Qu’est-ce qu’un syndet au juste?

C’est un savon sans savon. C’est-à-dire un savon sans soude, ni potasse, ni eau, sans potentiel allergène et conçu sans procédé de saponification. Le principal avantage d’un syndet est son pH légèrement acide (6,5) qui convient parfaitement à notre peau. Le terme syndet est utilisé en cosmétologie pour définir un nettoyant (pain de beauté) qui respecte le pH naturel, sans détruire le film hydro lipidique.

À l'Académie Cantarelle Vidal, nous enseignons la fabrication de syndets en petit groupe de 4 à 8 personnes. C’est une activité amusante, économique et écologique!

2 réflexions sur “Le pH de la peau et le pH du corps !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page