Le pardon qui décoiffe !

Le pardon qui décoiffe !

Comme il est bon d’en parler, d’y rêver, de se dire que ce serait mieux ainsi, pourtant, dans bien des cas, seulement l’envisager nous est pénible.

Le pardon... on nous rabâche les oreilles qu’en pardonnant nous nous libérons. Mais est-ce vrai?

Oui! Ce l’est. Je suis moi-même sur le chemin du pardon pour plusieurs choses…

J’ai été victime souvent dans ma vie, vous savez. Mais j’ai surtout été victime de moi-même. Je me suis infligée de dures sentences pour les erreurs que j’avais commises.

Tout pardonner ?

Qu’il soit question des erreurs de jugement ou de discernement de ma part, elles ont toutes eu des conséquences sur ma vie.

J’ai emprunté des routes qui m’ont mené aux abus de toutes sortes. Et où je croyais par la suite devoir pardonner principalement aux agresseurs ou abuseurs.

D'ailleurs, j’ai bien essayé de pardonner tout en condamnant ce genre de crimes ou de comportements chez l’autre. Car c’est inacceptable de traiter les gens de cette manière, mais j’avoue que j'avais bien du mal à y arriver.

Avec le temps, j'ai découvert que c’était le pardon à moi-même que je devais m’accorder pour enfin cesser d’expier les erreurs que j’avais commises. Il m’était ensuite plus facile de marcher vers le pardon aux autres.

D’autres vous diront que leur processus de pardon doit se vivre à l’inverse (pardonner aux autres pour mieux se pardonner ensuite). Apparemment, et j’en suis la preuve vivante, nous ne fonctionnons pas tous de la même manière.

C’est ainsi que je me suis pardonné ma naïveté, mon insouciance, mon urgence de vivre qui m’ont menée là où je ne voulais pas vraiment aller.

Un nouveau regard

J’ai, après ce pardon à moi-même, cessé de penser que j’étais stupide et j’ai commencé à me respecter davantage.

Ce nouveau regard sur moi-même m’a mené, malgré mes petites rechutes de temps à autre, à me positionner en tant que femme, mère, fille, cousine et amie.

Puisque j’avais changé mes lunettes de vision à l’heure de me regarder, les autres, ceux qui m’entourent ont, semble-t-il, porter de nouvelles lunettes également.

Calme, sérénité et paix sont maintenant bien installés en moi depuis ce cadeau que je me suis fait de ne plus m’emprisonner dans la culpabilité et la honte.

Et maintenant, puisque je suis bien, et même très bien, je suis plus apte à pardonner aux autres. Je condamne toujours certains comportements, mais je suis en mesure d’affirmer que ces derniers ne définissent pas les individus qui m’ont fait souffrir.

Autrement dit, ce n’est pas parce que quelqu’un nous frappe qu’il est instantanément « mauvais » sur toute la ligne. Je suis capable maintenant de reconnaître la part de divinité qui habite les gens et c’est plus facile de leur pardonner ainsi.

Je ne me considère pas mieux que quiconque. J’ai du mal à pardonner. Mais je sais que le processus est enclenché et je me sens mieux à chaque journée.

La vie est drôle parfois!

Je suis à la tête de mon propre magazine et j’avais déterminé le thème de janvier comme ça, sans trop y réfléchir, mais il tombait pile. La plupart des textes reçus ce mois-ci traitent du pardon.

Je les ai tous lus avec une très grande attention et ils m’ont fait réfléchir énormément.

C’est ainsi que je suis devenue libre de toute la méchanceté que je me lançais à tout bout de champ. C’est ainsi aussi que je suis à me libérer de toue la haine que je pouvais entretenir contre certaines personnes qui m’avaient blessée.

Je suis heureuse du cheminement fait et je me sens libérée d’un réel fardeau. C’est lourd, la haine!

Je vous souhaite de trouver en vous la force de vous pardonner et de pardonner aux autres. Le chemin est souvent cahoteux pour se rendre au pardon, mais, puisque je suis à le marcher, je peux vous affirmer qu’il y a bien pire!

LA vitaminée en couverture

Elle respire le bonheur et ne s'en cache pas pour notre plus grand plaisir!

Elle a fait le mien puisque Céline Legault s'est pliée au jeu de l'entrevue dans le magazine À coup de plume, édition janvier 2018.

Vous connaissez probablement son vécu, son authenticité son humour et sa sagesse. Par ses propos touchants au sujet du pardon, croyez-moi, c'est un article à lire absolument!

Laissez-moi vos commentaires ou questions dans la boite ci-dessous !

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Retour haut de page