Le jour où je me suis dit réellement oui pour la première fois !

Le jour où je me suis dit réellement oui pour la première fois!

Vous savez, dans la vie nous devons, pour vivre justement, manger, boire, respirer, nous chauffer, aimer, être reconnus, etc.

Mais qu’en est-il de nous aimer ?

On fait souvent allusion à l’amour de soi sur les différentes tribunes qui nous sont proposées ici sur le grand Internet, mais sont-elles à la hauteur du sujet lui-même ?

Pour être tout à fait honnête, je l’ignore. En fait, il serait bien présomptueux de ma part de juger ce qui fait du bien aux gens ou non.

Mais je me dis qu’il n’y a rien de mieux qu’une histoire perso pour en parler. Alors, bienvenus dans mon monde qui se veut de plus en plus réel!

Une grande décision pour une grande annonce

Cela fait maintenant bientôt quatre ans que je trime dur à tenter de me démarquer sur le web et sur différents réseaux sociaux. La notoriété et la crédibilité... il n’y avait que ça qui comptait pour moi.

La notoriété pour de la crédibilité devrais-je plutôt dire, parce qu’être connue juste pour être connue, c’est peu de chose pour moi.

Alors, j’allais çà et là, de contrat en rédaction aux contrats en assistance de toutes sortes, en passant de bons clients à la mauvaise clientèle qui me faisait toujours patienter pour que je sois payée. Ou bien j’acceptais des contrats qui ne me tentaient vraiment pas pour ramener du fric à la maison.

Nervous breakdown!

Pour faire suite à ma crise de nerfs (et de larmes), j’ai dormi presque sans arrêt deux semaines. Deux semaines à récupérer... deux semaines à penser aux conseils de mon médecin et deux semaines à me remémorer les encouragements de ma famille.

Je suis choyée, voyez-vous. Il existe des gens qui m’aiment énormément et qui, d’un commun accord, m’ont dit de ne plus m’en faire, de poursuivre mes rêves, les VRAIS et de me concentrer que là-dessus.

Un second ouvrage en chantier

Mon deuxième livre est en rédaction depuis un moment déjà. Arrive la date butoir plus tôt qu’il n’y paraît. Eh bien, j’ai maintenant la chance de me consacrer uniquement à son écriture.

Je peux aussi vous écrire, écrire à mes autres lectorats sur différents blogues comme je l’entends.

Ma plume ne trempera pas dans l’encre du chaos désormais.

Prendre soin de soi, c’est aussi important que manger, boire, respirer, se chauffer, aimer, être reconnu par nos pairs... c’est signe que nous nous aimons profondément et ça, mes amis, ça me manquait vraiment beaucoup.

Car, à toujours plaire qu’aux autres, nous nous oublions. Et pire encore, nous leur signifions qu’ils peuvent nous demander n’importe quoi.

Aujourd’hui, après trois semaines de « no work for others than myself and my happyness », je peux vous garantir que si j’étais heureuse avant, je le suis encore plus maintenant. Je bénis le jour où je me suis dit réellement oui pour la première fois!

OH MY GOD! Qu’il est bon de penser à soi!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page