La lettre Q

La lettre « Q » !

Quand nous étions jeunes, à l’apprentissage de notre abécédaire, nous retenions pour la plupart d’entre nous, un léger fou rire lorsque nous nommions la fameuse lettre « Q »!

Entre mes 7 ans et mes 46 ans, il n’y a rien de bien nouveau sous le soleil!

Mais où serions-nous sans le « Q » ?

Pas très loin, vous pouvez en être certains!

Le « Q » et le cul font bon ménage dans notre vie quotidienne, et les enfants ne seraient pas très forts si nous ne nous adonnions pas au deuxième!

Au début, on découvre le « Q » en faisant allusion au cul. Mais, bien rapidement on découvre le cul et étonnamment c’est souvent assez pour nous faire perdre le « Q ».

Au début, dis-je, c’est un peu maladroit et rapide. On pense que les films de cul sont de bonnes écoles et on attrape souvent la déprime parce que le « Q » de notre enfance était plus drôle que le cul de notre adolescence!

Parlons cul!

Il importe de bien connaître son corps pour rire du « Q » et faire le cul. Mais, il importe aussi d’être prêt à répondre à ses besoins.

Vient alors le moment de grâce, la satisfaction qui ne manque pas de classe, un orgasme ou tout plein de petits « q » nous tournent autour de la tête comme les hirondelles dans les films de Disney!

C’est connu, dès cette extase peu commune, on en veut davantage et nous changeons de mode pour le cul avec satisfaction!

Si on a déjà un partenaire, tout va. Sinon, on cherche et on cherche jusqu’à ce qu’on en rencontre un ou une qui sait prononcer le « Q » de façon à nous faire tomber sur le cul! On se relève bien vite et, s'il y a séduction des deux côtés, l’affaire est dans le. . . sac!

Retour sur le cul!

Nous sommes alors des plus excités de pouvoir lui mettre la main au cul. Reste que nous oublions ce léger détail. . . La première fois ne sera peut-être pas l’histoire de cul du siècle!

Il nous a fallu du temps pour nous découvrir, il en faudra à l’autre pour en faire autant, et nous pour le découvrir sous tous ses pans.

C’est souvent la chance qui fait que du premier coup on ait le cul béni par l’orgasme magistral. Sinon, il faudra quelquefois longtemps. De découverte en découverte nous irons pour un jour connaître le corps de l’autre par cœur.

Conclusion

Le « Q » a ses fonctions que le cul n’a pas et le contraire est aussi vrai. Reste que le « A » comme dans Amour, le « E » comme dans Entente et le « R » comme dans Respect se marient merveilleusement bien avec le cul!

Mais n’allez pas croire que le cul a raison de tout. . . Il est tout de même à la base de bien des vies.

Alors cessons de rire du « Q » et de ridiculiser le cul. . . même si le cul reste extrêmement populaire et pour cause, ne tombons pas dans la vulgarité et élevons-le au statut qu’il mérite d’avoir!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page