Johanne Fontaine

Johanne Fontaine, je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai

Vous le savez, on dit que les gens entrent dans notre vie pour une raison. Et je suis sincèrement convaincue que cela est vrai.

J'ai rencontré certaines des personnes les plus étonnantes qui ont eu un impact à jamais sur ma vie. Chaque personne a contribué à qui je suis, d'une manière ou d'une autre, et je leur en suis reconnaissante.

Il y a cependant certaines personnes qui occupent une place particulière dans notre cœur. Celles que nous n’oublierons jamais et qu’on ne peut pas assez remercier son Dieu du fait que nos chemins se soient croisés.

Johanne Fontaine est une de ces personnes pour moi. Bien sûr, je l’avais vue à la télé en tant que comédienne, comme beaucoup d’autres personnes, mais c’est au printemps 2007, que nous nous sommes croisées en vrai dans la cuisine du Centre Québécois de Programmation Neuro-Linguistique.

Dès le départ

Ce qui nous a unies, dès le départ, était la colère que nous portions à l’intérieur de nous et le sentiment d’être « trop ».

À partir de ce moment, chère Johanne, nos chemins ont continué de se croiser mais c’est en 2014, alors que je me retrouvais dans un événement que j’ai entendu ton cri retentissant de l’autre bout de la salle : « Hey… c’est la vitamineuse! ».

Avec ton intensité légendaire, tu m’as sauté dans les bras en me bécotant fortement les joues, avec une joie sincère, ce qui m’a fait éclater de rire.

Puis, lors de cette même soirée, alors que j’étais dehors à prendre l’air, tu es venue me rejoindre et, suivant mon intuition, j’ai osé te demander en te regardant droit dans les yeux : « Johanne, comment ça va, ma belle amie? Vraiment? ».

Alors que tu soutenais mon regard, j’ai vu tes yeux commencer à se mouiller. Puis, tu t’es ouverte à moi, à ce que tu vivais, à ta maladie, à ta colère, à tes peurs, à ta soif de vivre.

Même si nous savions toutes les deux que nous vivions un moment de connexion incroyable, cœur à cœur, et que nous expérimentions quelque chose d’unique, tu n’as pas idée à quel point tu m’as profondément touchée, ce soir-là.

Puis, tu m’as humblement demandé de l’aide. Quel privilège! Depuis ce temps, j’ai eu l’honneur d’être complice de tes réalisations. Et c’est ainsi qu’est née notre histoire, celle d’une amitié sincère et d’un amour inconditionnel.

Par la suite, nos rencontres étaient remplies de confidences, de rêves, de solidarité féminine et de discussions sur l’impact que nous voulions laisser en héritage à ce monde.

Célébrer l'amour

Je te suis à jamais reconnaissante d’avoir pu partager une dernière danse avec toi à mon mariage, en mai dernier. Ta détermination, malgré la douleur, d’être là avec nous pour célébrer l’amour m’émeut, encore à ce jour, aux larmes. Ce sont des moments de bonheur qui resteront à jamais gravés en moi.

Je n’oublierai jamais ton authenticité, ton grand cœur, ta force, ta sensibilité, ton courage, ton intégrité, ton regard coquin et ton sourire qui font de toi un être humain exceptionnel et une femme inoubliable!

S'il y a quelque chose que tu n’as pas cessé de me répéter dans la dernière année, c'est à quel point le temps est vraiment précieux et que chaque minute compte.

J’avoue avoir remis de l’ordre dans mes priorités. Je consacre encore plus de temps aux personnes qui comptent pour moi. Que ce soit un texto ou un appel téléphonique, je prends le temps. J’ai aussi remarqué que mes « hugs » sont un peu plus longs qu’avant ?

Je vais chérir tous nos instants et nos derniers mots. Merci pour tout. Johanne, je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai.

Tu as laissé une marque indélébile sur moi, sur nous.

Présentement, je t'imagine en train de virevolter avec ta jupe à crinoline sur les nuages et j’entends encore ta voix : Allez,  tout le monde… On danse et Hop la vie!

Ensemble, vitaminons nos vies! Laissez vos commentaires/questions dans la boite ci-dessous!

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Retour haut de page