Est-ce que vos objectifs sont écologiques

Est-ce que vos objectifs sont écologiques?

Lorsqu’on pense au terme « écologique », on pense souvent à ce qui est relié à la science de l’environnement. Mais j’utilise aussi ce terme dans le coaching, puisque chacun de nous a son propre environnement.

Ça nous est tous arrivé! On se fixe un objectif à atteindre (qui nous semble important) pour se rendre compte par la suite, pour une ou plusieurs raisons, qu’on n’a plus la motivation et qu’on a abandonné, parce qu’il y avait quelque chose qui bloquait… mais quoi ?

Il se pourrait bien que ce soit dû à l’écologie de votre objectif.

Nos vies peuvent parfois être complexes et la plupart des actions que nous avons à poser ont des conséquences et peuvent se déverser dans les autres domaines de notre vie.

Et parfois, dans la précipitation pour définir ou atteindre son ambition, on oublie de prendre le recul nécessaire et de regarder avec impartialité la façon dont cet objectif entre dans le grand tableau global de notre vie.

L’écologie dans votre objectif vous aide à éviter les pièges de la vie. En regardant les implications plus larges d’un but, cela vous aidera à fixer et à atteindre des buts significatifs qui entrent dans votre vie, vos valeurs et vos relations.

Plus loin, je vous démontrerai par une mise en situation réelle, l’importance de l’écologie dans un objectif.

Donc, jetons un coup d’œil à 3 raisons « écologiques » pour lesquelles on a de la difficulté à poser les actions requises ou à terminer ce qu’on commence :

1. La congruence

Est-ce que cet objectif représente ce que vous voulez vraiment ? Est-il aligné avec vos valeurs sacrées ? Connaissez-vous vos valeurs sacrées ? Si vous voulez découvrir le Top 3 de vos valeurs sacrées, cliquez ici.

Sachez que lorsque nos objectifs ne sont pas alignés avec nos valeurs sacrées, on trouve habituellement une façon de saboter nos efforts. Peut-être que c’est parce qu’il s’agit du désir ou besoin de quelqu’un d’autre dans votre vie ? Peut-être que c’est une croyance programmée qui vous incite à « DEVOIR » faire cela, mais que vous n’y croyez pas réellement ?

Questions à vous poser :

a) Quelle est l’importance de cet objectif pour vous personnellement ? (échelle de 1 à 10)
b) Comment cet objectif est-il aligné avec vos valeurs sacrées ?
c) Supposons que vous avez atteint votre objectif, ça fait quoi ? Que ressentez-vous ? Que voyez-vous ? Quels messages internes entendez-vous ?

2. Impacts personnels inattendus

Quels impacts personnels inattendus pourraient résulter si vous preniez les mesures nécessaires pour atteindre votre but ? Avez-vous le temps et l’énergie pour l’atteindre présentement ?

Questions à vous poser :

a) Quels sont les autres domaines de votre vie qui peuvent être affectés par ce changement ?
b) D’où vient cet objectif et correspond-il à vos priorités et à votre mode de vie actuel ?
c) Quel est le prix (pas seulement en argent, mais aussi en temps et en énergie) requis pour faire ce changement ? Êtes-vous prêt à le payer ?
d) Quel est l’impact sur vous-même, votre identité, si vous ne faites pas ce changement ?
e) Qu’est-ce qui est bon pour vous présentement dans cette situation ? Comment pouvez-vous garder les bons aspects de votre situation actuelle tout en faisant le changement que vous voulez ?

3. Impacts dans vos relations

Quels impacts les actions que vous prendrez ou la réalisation de votre objectif auront-elles sur les autres personnes importantes dans votre vie ? Lorsque votre but sera atteint, quels seront les changements dans l’interaction avec ces personnes ? Est-ce que certains pourraient être en colère ?

Questions à poser :

a) Qui d’autre vivra les impacts suivant la réalisation de mon ambition ?
b) Qu’est-ce que les gens vont penser ou dire de mon objectif ? Comment vont-ils réagir ?
c) Comment ma vie pourrait-elle être vitaminée avec ce nouveau but ?
d) Comment ma vie pourrait-elle être contaminée avec ce nouvel objectif ?

Situation réelle #1

Pour les besoins de la cause, on va appeler cette cliente Caroline.

Caroline m’a contacté à l’automne 2012 pour me demander de l’aider afin de déposer sa thèse universitaire. Pour des raisons qu’elle ignorait, elle n’arrivait pas à se mettre dans l’action, dans la rédaction, elle ne respectait pas les délais qu’elle se fixait, etc.

Malgré toutes ses bonnes intentions, elle était en pleine procrastination. Son estime personnelle diminuait de jour en jour et elle était sur le point de tout abandonner.

Elle remettait tout au lendemain et elle priorisait toutes sortes de choses qui n’avaient rien à voir avec son objectif : le dépôt de sa thèse. Des accidents, des problèmes de santé, des chicanes de famille, tout y avait passé!

En plus de découvrir la croyance limitante : « de toute façon, tout le monde le dit et le sait : je ne finis jamais ce que je commence » que nous avons, bien évidemment, transformé, il y avait l’écologie qui était LA majeure partie de sa procrastination.

Voyez-vous, Caroline était Européenne et elle habitait ici, au Québec, avec son fils. Et malgré le fait que je lui ai posé la question à plusieurs reprises : « Qu’arrivera-t-il lorsque ta thèse sera déposée ? », elle me répondait toujours : Ce sera super, j’aurai le poste que je veux et je vivrai ici au Québec de façon permanente.

Mais, surprise ! Ce fut après plusieurs séances qu’elle me lança entre deux phrases (tellement subtilement que ça aurait pu passer inaperçu) : « je ne sais pas si mon fils restera ici lorsque je serai diplômée… » Euh… quoi ?

Saisissant cette brèche, on a ouvert la porte et voilà, une révélation! Une petite phrase que son fils lui avait lancée quelques années auparavant : « tu sais maman, tu es bien ici et tu as ton amoureux, ton travail et lorsque tu auras terminé tes études, je crois bien que je vais retourner en France vivre avec mon père ».

Pensez-vous que cette inquiétude sous-jacente la poussait à étirer le moment de la remise de sa thèse ? OUI, bien sûr!

Situation réelle #2

Pour les besoins, appelons les dames Jasmine et Laure.

Un nouveau poste est ouvert dans leur département commercial et ça pourrait être une belle promotion au niveau salarial pour chacune d’elle. Ce poste requiert un déplacement un week-end par mois à l’extérieur. Toutes les deux ont deux jeunes enfants et un partenaire de vie.

Je vous fais une histoire courte. Toutes les deux veulent absolument ce poste. Le Top 3 des valeurs sacrées de Jasmine est la liberté, le plaisir et la fierté. Celui de Laure est la famille, l’authenticité et la légèreté.

Toutes les deux passent le processus d’entrevue et sont choisies comme candidates finales. Selon vous, qui a eu le poste et la promotion ?
C’est Jasmine. Ce poste respectait plus ses valeurs sacrées que celles de Laure.

Et tout ça, même si au départ, Laure voulait sincèrement cette promotion, il est évident que dans son énergie, le choix de ses mots et tout le reste, elle a inconsciemment saboté l’atteinte de son objectif afin de respecter ses valeurs sacrées.

Laure était tellement déçue, mais lorsqu’on a regardé la vision globale et l’impact que cette promotion aurait eu sur son écologie, elle a compris pourquoi elle n’avait pas eu le poste. Elle était soulagée finalement et ce fut un moment « ah-ah » pour elle.

Aller vers l'avant

Souvent en explorant l’écologie d’un but, c’est le moment où on découvre également ses défauts. Avec les deux côtés de la médaille, c’est là que se situe votre pouvoir, car vous avez l’entière responsabilité de faire un choix éclairé face à votre ambition.

• Il se peut que vous observiez que votre objectif pourrait avoir besoin de plus de pratique avant de l’atteindre;
• Il se peut qu’il soit nécessaire de modifier le délai ou de prioriser certaines actions pour l’atteindre;
• Il se peut que vous ayez à franchir de plus petites étapes ou peut-être même d’en ajouter afin de faciliter la réalisation de votre but;
• Il se peut aussi que vous sentiez le besoin de convaincre votre entourage ou peut-être que c’est dans cette action que vous prendrez la décision d’y aller quand même, peu importe ce que les autres pensent;
• Il est aussi possible que vous fassiez le choix de le rejeter sur-le-champ ou après quelques tentatives;

En résumé, définir un objectif écologique est un élément clé du processus de coaching et dans la réalisation de toute ambition.

Ce n’est pas toujours évident de le faire par soi-même, j’en conviens (et je suis là pour vous!).

Sachez que c’est en amenant la grande vision au-dessus de l’objectif qu’on peut adapter ses actions et son but en conséquence. Il y a moins de surprises, mais on est plus engagé et donc, plus apte à la réussite de son ambition.

Même si pour moi, un objectif, ça se fixe n’importe quel jour de l’année, nous sommes présentement à quelques jours du Nouvel An et c’est généralement une période où beaucoup de personnes fixent de nouveaux objectifs. J’espère que ces informations vous aideront à élever le taux de réussite de vos intentions/résolutions.

Si vous vous assurez que vos objectifs personnels ou professionnels sont écologiques, en regardant leur impact potentiel sur votre environnement, soyez assuré que votre motivation, votre énergie, votre créativité et votre persévérance seront optimisées.

Est-ce que vous vous êtes assuré que vos objectifs soient écologiques ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page