Décorer notre vie ?

Décorer notre vie ?

S’il est une chose difficile à savoir, c’est souvent comment réagir intérieurement à l’heure d’évènements dramatiques dans nos vies. Pourtant, il existe en nous, aussi petite soit-elle, une voix qui nous guide toujours.

J’ai, pour ma part, longtemps ignoré cette petite voix, cet instinct qui est mien. Penchant toujours avec mon cœur pour seule boussole, je me suis écorché le cœur justement à vouloir ce que, dans le fond, je savais pertinemment qu’il n’était pas encore temps.

L'amour

J’ai toujours voulu qu’on m’aime et j’ai toujours souhaité aimer en retour. À mon grand dam, car je voulais tant et tellement que cela venait m’embrouiller la vue complètement et si bien que j’ai aimé, oui, mais sans retour d’ascenseur!

C’est d’ailleurs ce que nous pourrions qualifier « d’amour à tout prix » et croyez-moi, en ce qui concerne les soldes je n’ai jamais cédé ma place!

Mais à quoi bon aimer si nous ne le sommes pas aussi? « Je t’aime pour deux », je l’ai prononcé si souvent dans ma vie, nourrissant l’attente sous-jacente qu’on finisse par m’aimer aussi… un peu.

Choisir mieux pour nous-mêmes

Jusqu’au jour, où (il m’en aura fallu du temps), après une vie tumultueuse et une agression, je décide de ME faire passer en premier. Du coup, fini l’attente! JE m’aime pour moi et cette nouvelle étape de ma vie va me faire couler beaucoup d’encre...

Laissez-moi vous faire une grande confidence : je suis actuellement à cette étape. De jour en jour, j’apprends de nouvelles choses à mon sujet. Je monte en amour avec moi-même comme dans toute histoire d’amour naissant.

Ce que je découvre de plus intéressant est que je suis aimable et tout à fait aimable. Et cela, c’était bien une chose dont je doutais.

En fait, je remettais tellement en question le fait qu’on puisse m’aimer pour qui je suis, que j’envoyais aux autres le message inconscient qui disait de douter eux aussi.

Le mal de vivre

Souvent, les changements opèrent sans vraiment que nous nous en rendions compte. Mais cette fois-ci, attention! Je connais exactement le jour et approximativement l’heure de ce « switch » qui change ma vie de façon positive.

« Je ne suis pas ça, je ne suis pas le mal qu’on me fait » me disais-je et me répétais-je au volant de ma voiture ce soir-là. Et depuis tout a basculé.

Je souhaite toujours aimer, ma porte est grande ouverte, mais pas à n’importe quel prix! Elle s’ouvre sur tout ce qui se présente à moi et le décor changeant de ma vie m’inspire à choisir si je mets un pied en dehors de l’embrasure ou non.

Nous ne sommes pas ce que nous pensons négativement, encore moins ce qu’on s'impose de vivre!

Nous sommes des bâtisseurs qui avons le choix, celui de choisir ou non les pierres qui nous serviront à dresser les murs de notre vie. Notre vie étant notre maison, rappelons-nous qu’il importe qu’il fasse bon chez nous afin de mieux se choisir.

Nous sommes un lieu

Nous sommes également un lieu rassurant ou non pour nous-mêmes. J’aime à penser que je tends désormais à décorer ce lieu de parures colorées et heureuses plutôt que de décorations mornes et ennuyeuses.

J’ai fait ancrage en moi que je ne suis pas toutes les fois où on m’a jeté, pas plus que les tragédies qu’on m'a imposées. Et en faisant ce choix important, je ME choisis moi et je laisse libre cours à tout ce qu’il y a de plus beau chez moi.

Êtes-vous sur le point de craquer? Est-ce que vous vous dites que tout ce que vous vivez, vous l’avez bien cherché ?

Si oui, je vous invite à me relire autant de fois qu’il vous en sera nécessaire afin de, peut-être, vous inspirez à enfin vous aimer, sécuriser les assises de votre maison et décorer votre lieu intérieur d’images joyeuses et heureuses.

Comment allez-vous vous inspirer pour vous aimer davantage aujourd'hui ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page