Conjuguer au « tout est parfait » !

Conjuguer au « tout est parfait » !
Lorsque j’étais à l’école, je trouvais plutôt ardues les règles de conjugaison. Je ne comprenais pas pourquoi on avait établi autant de complexité pour conjuguer.

Comme j’aime la simplicité,  je vous propose aujourd’hui une nouvelle façon de conjuguer.  Le dicton « tout est parfait » est  selon moi la plus belle façon de conjuguer le présent!

Oui, réellement, tout est parfait même dans son imperfection!  Je vais même déclarer que vous êtes parfaits!!!  Et si une personne en doute, dites-lui qu’elle est parfaite aussi!

Reconnaître son humilité

Plutôt difficile à admettre me direz-vous… Soyons humble quand même!

Pourtant l’humilité est de reconnaître tout ce que je suis.  Je suis complet et j’ai en moi toutes les qualités.  Au lieu de juger les facettes de moi qui sont vulnérables, je choisis de percevoir derrière chacune d’elles une force.

Un n’existe pas sans l’autre.  Comme l’ombre ne peut exister sans la lumière.

La vie est tellement généreuse qu’elle propose une multitude d’expériences pour mettre en lumière ses forces et ses vulnérabilités.

Elle place sur le chemin des acteurs et actrices qui déclenchent des réactions afin d’éveiller la conscience de ce qui a besoin d’être nettoyé et transformé.

C’est alors que tout devient parfait!  Voir une bénédiction dans ce qui se présente à soi.  C’est par l’expérience qu’il est possible de toucher à son plein potentiel et à sa véritable nature.

Découvrir la clé

La clé est de développer son sens de l’observation. Cela apporte du détachement pour un meilleur discernement.

Quand une situation ou une personne éveille quelque chose en moi, je réalise que c’est mon histoire qui me fait réagir.

Je me responsabilise alors dans le choix de réagir ou d’agir avec conscience.  Je rends à l’autre aussi sa responsabilité car il a le choix de réagir ou non selon son histoire.

À partir du moment où j’ouvre ma conscience et mon cœur, la perception devient plus claire et plus juste puisque les voiles sont levés.

Je transforme alors le verbe juger par observer, le verbe réagir par agir, le verbe argumenter par communiquer, le verbe culpabiliser par responsabiliser,  le verbe séparer par aimer.

Puis, la montagne à franchir devient un chemin où le verbe est un allié pour conjuguer au « tout est parfait »!

D’ici mon prochain blogue, je vous souhaite à vous tous, chers parfaits que vous êtes, de récolter de magnifiques présents au tout est parfait!

Laissez-moi vos commentaires ou questions dans la boite ci-dessous !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de