Bye-bye Drama Queen

Bye-Bye à la Drama Queen!

Je l’ai fait. Vous l’avez fait. Allez, soyons honnêtes ! On l’a tous fait à un moment ou à un autre. Cela concerne autant les femmes, les hommes que les enfants. Certains d’entre nous le font encore. Qu’est-ce que c’est ? C'est le syndrôme de la « Drama Queen ».

Drames en rafales...

Il sent une crampe dans son bras gauche : ça y est, il fait un infarctus ! Si son copain oublie de l’embrasser un matin : il ne l’aime plus ! Elle est en retard : ça y est, elle a sûrement eu un accident! Son patron veut lui parler : ça y est, elle a fait quelque chose de pas correct. Il va sûrement la réprimander, peut-être même la congédier, elle va se retrouver à la rue, sa famille va crever de faim, sa vie est foutue ! Ouf, elle est partie !

Alors, oui, je confesse… une grande partie de ma vie, a été de penser que le drame autour de moi était normal. En passant, normal étant un mot que j’ai complètement retiré de mon vocabulaire. J’ai été élevé dans une famille où le drame faisait partie du quotidien. Quelquefois des hauts mais souvent des bas…

Mon ancienne vie était parsemée de catastrophes, de coups d’état et de scènes dramatiques comme ce n’était pas possible ! Et pas seulement un seul drame à la fois, mesdames et messieurs, mais souvent le drame se succédait en rafale dans chacun des domaines de ma vie et parfois même dans une seule et même journée !

5 signes que vous êtes dans le syndrome de la « Drama Queen »

Si vous n’êtes pas certaine d’être vraiment une Drama Queen, voici ma liste des 5 signes qui indiquent que vous portez la couronne :

1. Réactions démesurées

« Comment oses-tu me dire ça ! » Oui, oui, c’est à vous que je parle. Avez-vous remarqué que vos réactions à certaines situations sont démesurées ? Êtes-vous du genre « c’est une question de justice ou de principe » ? Utilisez-vous des expressions comme « c’est une catastrophe … »; « je n’ai jamais été traité… »; ou « pour qui se prend-il… ? ».

Arrêtez d’utiliser ces termes trop dramatiques. Regardez en vous pour savoir ce qui se passe réellement. Prenez une profonde respiration – et même deux – et voyez quel sentiment est présent plutôt que d’aller directement à l’indignation.

Utilisez les réactions des autres comme un baromètre (mais seulement si elles ne font pas partie de votre club de théâtre !). Prenez une pause ou retirez-vous quelques minutes avant de répondre.

2. Vous êtes une tornade

« Vous ne croirez jamais ce qui m’est arrivé ! ». Chaque situation se termine par être seulement à propos de vous. Il y a généralement une intensité d’activités autour de vous et vous vous précipitez ici et vous précipitez là-bas. Votre vie est tellement trépidante et il y a tellement à faire. Vraiment ?

Puis-je vous dire que ce n’est pas vraiment le cas. Peut-être que cela semble vrai parce que vous passez la majorité de votre temps dans votre tête à penser à vous et à votre vie (et c’est un emploi à temps plein, n’est-ce pas ?).

Essayez de faire quelque chose pour quelqu’un d’autre. Allez servir les repas dans un refuge de sans-abri. Livrez des repas aux personnes âgées confinées à la maison. Ce genre de services est un grand réveil pour l’égo.

3. Vous comparez votre vie à celle des autres

« Tu crois que c’est grave ? C’est rien. Attends que je te raconte… ». Est-ce que vous vous retrouvez souvent à comparer votre vie à celle des autres et le besoin irrésistible de la mettre pire que la leur ? Est-ce que vous êtes entourés de gens qui s’apitoient sur leur sort ? Je n’ai qu’une chose à vous dire : assez !

Tentez simplement d’écouter la prochaine fois que vous serez dans un groupe. Abstenez-vous d’intervenir et de faire des commentaires qui ne sont pas utiles à la personne qui parle.

Asseyez-vous sur vos mains, mettez-vous 5 pièces de gomme dans votre bouche mais faites tout ce qu’il faut pour ne pas intervenir. Vous n’avez pas à remporter le prix de la personne qui a la vie la plus difficile.

4. Vous sentez-vous irritable lorsqu’il y a trop de temps entre les crises

Je ne savais pas que la vie pouvait être douce et stable pendant une longue période de temps sans que j’aie la peur qu’elle devienne terne ou monotone. J’ose le dire, bien s’entendre avec son partenaire, sa mère, mes collègues ou amis est ce que la vie devrait être !

Être comblée et stable est tellement mieux que les balades de montagnes russes (première classe – quand même !) que je me payais en tant que « Drama Queen ». Cela signifie simplement que vous pouvez vous détendre un peu et vous concentrer sur des choses plus importantes.

5. Vous êtes coincé dans votre histoire

« Je n’aurai jamais assez d’argent » ou « Mon patron est toujours… ». On vous a dit les mêmes choses, encore et encore, et tellement de fois que maintenant c’est devenu votre histoire. Quand avez-vous acheté cette histoire comme votre histoire de vie ? Et la vérité, c’est que ce n’est pas vrai. Vous continuez de vous répéter la même histoire depuis si longtemps, un vrai cercle vicieux. Et vous vous demandez pourquoi les choses ne changent pas ? Ouf !

Arrêtez de donner du pouvoir à une croyance qui est justement que ça : une croyance. L’énergie que nous donnons à quelque chose contribue à multiplier cette chose, nous devons donc cesser de mettre de l’énergie là-dessus, non ? Il est possible de transformer une croyance dans notre programmation et de s’entraîner à une nouvelle histoire.

Choisissez ce que vous voulez être ou avoir dans votre vie et commencer à vous concentrer sur ce point. Écrivez votre propre mantra et répétez-vous le plusieurs fois par jour. Transformez vos croyances. (Je sais… tout un concept !)

Il y a un vieux dicton qui dit qu’une guerre ne peut avoir lieu si un côté ne se présente pas. Soyez ce côté. Mes chéris, il est grand temps de retirer votre couronne. Faites ce que vous avez à faire pour faire face à la situation, puis éloignez-vous du drame.

Alors quel côté choisirez-vous dorénavant ? Pourquoi ne pas transformer la « Drama Queen » en « Dancing Queen » ?

4 réflexions sur “Bye-Bye à la Drama Queen!”

  1. OUiiiiiii ! Dancing Queen !! je veux être 😉 cool article merci ! ça me permet aussi de reconnaitre et de cibler les Drama Queen autour de moi et de ne pas embarquer dans leur game :-)je préfère danser 😀

  2. Mais concrètement on fait comment pour s’en sortir ?
    J’arrive pas à sentir quand ça arrive. Mais je le sens quand c’est là. Et c’est comme une vague de noirceur qui déforme toute la réalité. J’en suis consciente. Mais même en respirant un grand coup, en tentant l’appel à un ami, le 50/50... j’ai pas trouvé de moyen de redescendre en pression. Et les décisions que je prends me semblent être les plus pertinentes sur le moment. Ajourner une décision ou une parole ne marche pas non plus, spécialement avec mon compagnon. J’ai 29ans. J’ai foiré deux relations si ce n’est plus à cause de ça. Je viens de me rendre compte que c’était pas « les autres qui sont méchants » le problème. J’ai pas envie de continuer ni de foirer cette belle relation que j’ai actuellement, en espérant que le mal ne soit pas déjà fait.
    Je trouve assez génial de tomber sur cet article. Merci de l’avoir écrit avec ces petites pointes d’humour déculpabilisantes.

    1. Merci pour votre authenticité et vos bons mots. Effectivement, l'humour a été un des facteurs les plus importants dans la dédramatisation de ma Drama Queen 🙂

      La prochaine fois, prenez une minute pour vous demander à quel point cela a un réel impact dans le grand plan de votre vie. Est-ce que c'est vraiment important? Vraiment?

      Après bien des années d'expériences, j'ai réalisé que la Drama Queen est en soi... elle éveille une blessure... 🙂 Qu'est-ce que ça vient sincèrement chercher chez vous? Quelle est la blessure? Abandon, rejet, trahison, etc. Et comme elle est en soi, la réponse l'est toute autant!

      La première chose à faire est de vous retirer dans une autre pièce ou d'aller prendre l'air pour vous poser ces questions. Ce n'est pas toujours évident mais c'est une saine habitude à prendre. Cela peut prendre du temps et beaucoup de tentatives. Cependant, se retirer et se poser ses questions importantes est utile afin d'être en pleine conscience et pouvoir changer. Laisser libre cours à ma Drama Queen ne m'a de toute façon jamais fait sentir mieux... au contraire!

      Aussi, il est utile de regarder le niveau de votre estime personnelle. Pendant longtemps, j'avais une très grande estime professionnelle mais une très faible estiment personnelle. En ce qui me concerne, c'était bien inconsciemment, mais j'ai réalisé j'avais l’impression d'être vivante que lorsqu'il se passait une foule d'histoires ou de drames autour de moi.

      Est-ce que cela résonne en vous? Est-ce que cela vous ressemble? Réfléchissez à la perception que vous avez de vous-même, à la valeur que vous vous donnez en tant que personne, et à ce que vous ressentez pour vous... Que voyez-vous quand vous vous levez et vous regardez dans le miroir? L'amour de soi reste le meilleur remède.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page