Astuces lorsque vous découvrez que vous êtes HyperSENSible !

Astuces lorsque vous découvrez que vous êtes Hypersensible !

Pendant des années, vous vous demandez « mais pourquoi ne suis-je pas capable de réagir plus calmement, de maîtriser mes émotions, comme les autres ? »

Ou alors « comment ça se fait que ce soit si dur pour moi d’être naturel avec les autres, alors que les autres y arrivent ? »

Ou mieux encore: « mais j’ai pourtant l’impression d’être équilibré, pas dépressif, alors pourquoi il y a encore tous ces moments si difficiles ? »

Et encore plein de jolies questions de ce genre...

Et puis un jour, quelqu’un ou quelque chose vous met sur la piste de l’hypersensibilité, ou d’un autre type de profil qui, tout d’un coup, vous explique toute votre vie.

Petit à petit, vous commencez à vous comprendre, à démêler les noeuds de vos propres réactions et comportements. Et comme ce sont, quand même, des choses positives, vous avez peut être envie de les partager avec vos proches.

Sauf que voilà, il y a en vous un schéma (pattern) qui a tourné depuis toutes ces années: la justification.

Vous avez tellement pris l’habitude de croire (même si c’est inconscient) que puisque tout le monde a l’air de réagir et de penser différemment, ça doit être eux qui ont raison, et donc, c'est vous qui êtes bizarre.

Et ainsi, il a fallu vous excuser, vous justifier pour vos propres émotions, réactions et comportements. Et, en règle générale, ce schéma ne part pas en 2 secondes.

Je vous (r)assure: vous venez de découvrir le pourquoi de votre façon d’être, et c’est une excellente, magnifique chose !

C’est un pas de géant pour votre bien-être, pour la connaissance et l’acceptation de vous-même, tel que vous êtes. Le changement intérieur est le plus important, le plus fort et, soyons honnête, souvent le plus difficile à initier.

Mais c’est la seule condition pour obtenir un changement de notre quotidien « extérieur » profond et durable.

Et le changement extérieur alors ?

Et d’ailleurs, celui là, parlons en ! Ce n’est pas tout rose!

Entre ce qu’on ressent, comprend, ce dont on est si sûr parce que ça nous fait tellement de bien... et ce que nos proches continuent à percevoir de nous, il y a un fossé énorme la plupart du temps. Et c’est difficile à vivre, réellement.

On a du mal à trouver la mesure entre « je vous explique pourquoi je suis comme ça, parce que j’ai envie trouvé et compris » et « je me justifie encore, comme j’ai toujours fait, parce que je ne me sens pas encore légitime dans ma façon d’être ».

Et en plus, au début, il faut dire qu'on a vraiment l’impression que plus on essaie, plus on s’enfonce dans notre condition d’« incompris ».

Alors que faire ?

Voici 6 petites astuces pour mieux vivre ce moment.

1. Prendre un peu de hauteur

Oui oui, plus facile à dire qu’à faire ! Mais ce que je vous propose est simple.

C’est juste une histoire de se regarder un peu de l’extérieur et de prendre conscience que quand on se sent réellement incompris et un peu désespéré, la partie de nous qui est en charge des pensées à ces moments là c’est nous à 3 ans d’âge. Oui oui, vraiment.

Bon, peut-être pas 3, mais en tout cas, c’est nous enfant. Et du coup, ce n’est vraiment pas étonnant que les autres à ces moments-là nous regardent un peu de haut, nous infantilisent et nous donnent l’impression d’en savoir plus sur nous et notre bien-être que nous-même.

2. Écrire

Ce que vous voulez et de la façon que vous voulez. Pour vous-même en premier lieu. SURTOUT si vous avez du mal avec ça !

C’est un moyen de libération énorme, et aussi un moyen de poser ses idées au clair, de démêler ses noeuds, de provoquer des prises de conscience et trouver une meilleure compréhension de soi.

En faisant cet exercice régulièrement, j’ai réussi, par exemple, à poser une explication par écrit d’une façon sobre et sereine, que j’ai envoyée à des personnes importantes et qui ont compris.

3. Éviter les débats

C’est une période où vous avez particulièrement besoin de paix, de calme, de douceur et de bienveillance. Ne cherchez pas les explications, et si elles arrivent, dites plutôt que vous préférez en parler plus tard.

Une confrontation sur votre comportement vous apportera surtout encore plus d’émotions, et pas des plus positives. Et si vous êtes comme moi, vous devez en avoir marre d’apprendre dans la difficulté.

4. Consulter un spécialiste

Ce n’est pas pour faire une thérapie, pas nécessairement. Mais un avis professionnel aide à se sentir plus légitime, et ce n’est pas un luxe !

5. Demander à vos proches de se documenter

Aidez-les à se renseigner sur l’hypersensibilité (ou quel que soit le profil que vous vous êtes découvert: hypersensible pour commencer, haut potentiel, Asperger... peu importe).

S’ils veulent sincèrement votre bonheur, ils le feront. Mais proposez leur cette solution calmement, pas en réclamant. Plutôt en disant simplement que ça vous ferait très plaisir et beaucoup de bien.

6. C'est normal

Dites-vous que c’est normal que ce soit difficile, voire houleux, pendant une certaine période, et mettez l’accent sur des choses qui vous font vraiment plaisir et du bien.

Je vous garantis, il arrive un moment où vous ne sentez plus le besoin d’expliquer quoi que ce soit. Vous êtes, c’est tout. Vous êtes vous-même.

Et c’est LE moment où dépasser les difficultés et être à la hauteur de vos propres rêves et ambitions devient vraiment possible 🙂

Êtes-vous vous-même ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page