Alain Mercier

Alain Mercier, le nouveau visage du RIME

Il le dit d’emblée, il a un passé entrepreneurial très solide. Le seul emploi qu’il ait eu avec un patron était au gouvernement, immédiatement après ses études.

« On m’a offert un poste permanent après un poste temporaire de quatre mois et je l’ai refusé. Ce n’était vraiment pas fait pour moi ce genre de travail! ».

Apprendre sans modèle

Alain Mercier est un autodidacte côté gestion d’entreprise puisqu’il n’avait pas vraiment de modèle à suivre. Bien qu’il ait étudié en gestion des affaires, à Kingston, en Ontario, personne dans sa famille immédiate n’était entrepreneur.

C’est donc à coup d’essais et d’erreurs qu’il a appris sa nouvelle réalité lui-même.

« Entre autres, j’ai eu une entreprise où j’ai dû former de la main-d’œuvre pour marier les sciences de la terre et la technologie… Avec mon équipe, nous avons réalisé des projets d’envergure tels que développer une application géoréférencée afin de faciliter la surveillance de la progression des feux de forêts en temps réel ».

Le monde émotionnel

Mais comment un homme d’affaires en vient-il à s’intéresser au mieux-être? Il le dit lui-même : son monde émotif a longtemps été refoulé. Mais à la rencontre de sa conjointe qui est un bel amalgame d’émotions exprimées, il a découvert, à coup de défis personnels successifs, son monde émotionnel. 

« Aujourd’hui, je trouve qu’il n’y a absolument rien de mal à exprimer ce que nous ressentons. »

Sa douce moitié, qui a longtemps été physiothérapeute, s’est recyclée dans le travail énergétique après vingt-deux ans de métier. «  C’est à ce moment que j’ai compris le monde du mieux-être. On y retrouve énormément de talents et de bonnes intentions, mais souvent, avec une base en affaires limitée. »

Vivre de nos passions

« Les gens ne peuvent pas souvent vivre de leur passion et de leurs talents et ceux et celles qui le font sont plutôt rares. En encadrant l’entreprise de ma conjointe, celle-ci pouvait se concentrer sur ses formations et les soins qu’elle offre à sa clientèle. Elle pouvait désormais vivre de sa passion. C’est là que j’ai pris conscience que les acteurs du mieux-être avaient besoin d’un certain encadrement entrepreneurial. »

N’oublions pas non plus qu’une des fausses croyances véhiculées dans ce milieu est que l’investissement dans son entreprise est une dépense. « Les gens ne voient pas la nécessité d’investir…  ».

Aider les acteurs du mieux-être

Quand l’occasion d’acquérir le RIME s’est présentée, Alain Mercier a vu là l’occasion rêvée d’aider à augmenter la visibilité des membres et à voir la
circonstance opportune de vivre de leur passion et de leurs talents.

Un nouveau site web

Les membres du RIME veulent être vus et veulent aussi avoir la possibilité d’annoncer leurs événements. 

« Sur notre site web remodelé, il y aura un blogue, une boutique et éventuellement de la formation, car il y a d’énormes besoins de ce côté ».

Alain Mercier ne compte pas relever ce pari seul. « Je suis un gars d’équipe. Et cette dernière me permet de focaliser mon attention sur le positif de ma démarche plutôt que de me concentrer sur les contraintes, puisque mes intentions derrière tout cela sont honorables. »

Dans l’ensemble, les formations proposées sur le site du RIME auront un lien entre l’entrepreneuriat et le mieux-être. 

«  De gros noms pourront offrir leur formation à rabais pour les membres. Appuyé de mon équipe, nous allons encadrer judicieusement les intervenants qui souhaitent également offrir de la formation en ligne. 

De la préparation, des structures, des connaissances au temps de studio, de la postproduction, de la mise en ligne, des ventes et de la promotion, nous serons de toutes les étapes avec eux!

Pour commencer tout cela, je suis toujours à la recherche de professionnels du mieux-être qui ont déjà des formations à proposer. Il y a tellement de possibilités!

En ce qui concerne la boutique, nous investirons notre énergie dans les produits numériques. Et le blogue comptera huit blogueurs aguerris ainsi que des blogueurs invités ».

Le nouveau propriétaire du RIME lit tous les articles de blogues qui lui sont proposés après que la correctrice professionnelle eut fait son travail. « Les textes sont tous différents et très intéressants ».

Mais que peut-on ajouter à cette recette gagnante qu’Alain Mercier et son équipe sont à concocter? 

« Moi, je suis toujours ouvert aux suggestions et je me demande toujours si les propositions qu’on me fait seront bénéfiques pour les membres du RIME et ses visiteurs ».

En conclusion

Il n’y a pas à dire, celui qui est le nouveau visage du RIME est aligné avec ce qui est désormais sa mission, c’est-à-dire allier l’entrepreneuriat au mieux-être. 

Et il nous assure qu’il y aura une hausse extraordinaire du rendement, dans ce milieu, avant longtemps!

Ensemble, vitaminons nos vies! Laissez vos commentaires/questions dans la boite ci-dessous!

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Retour haut de page