Planifier ses repas de la semaine, c’est gagnant !

Planifier ses repas de la semaine, c’est gagnant !
Est-ce que ça vous est déjà arrivé d’être de retour à la maison après une grosse journée de travail et n’avoir aucune idée quoi cuisiner pour souper ?

L’option resto ou livraison est souvent la plus facile, mais pas nécessairement la plus saine ni la plus économique. Évidemment, ce n’est pas l’idéal si on porte attention à son alimentation et qu’on a un budget limité.

La planification des repas, un petit rituel que je pratique pour ma part chaque dimanche, est un outil très pratique pour se simplifier la vie ! 

Ce petit rituel permet d’économiser, d’éviter le gaspillage et d’ajouter de la variété à mon assiette. Vous voulez vous initier à la planification de la semaine, mais vous ne savez pas où commencer?

C’est parfait puisque je vous présente ici les avantages et quelques-uns de mes trucs pour vous faciliter la tâche.

Les avantages à planifier ses repas de la semaine :

  • Diminuer le gaspillage alimentaire.
  • Diminuer sa facture d’épicerie.
  • Maintenir de saines habitudes alimentaires tout au long de la semaine.
  • Passer moins de temps dans la cuisine.
  • Prendre moins de repas au restaurant.
  • Essayer de nouvelles recettes et ajouter de la variété à son alimentation.

Si cela a su vous convaincre de vous initier à la planification des repas de la semaine ou de vous y remettre, voici quelques-uns de mes trucs.

  • Je préfère de loin inscrire la planification des repas de la semaine dans un cahier. Cela me permet de revenir sur les semaines passées et de revoir les recettes que j’ai appréciées. De plus, je l’ai toujours à portée de main. Un cahier ou un calepin est donc la première chose que je recommande de vous procurer.
  • Par la suite, trouvez et sélectionnez des recettes que vous voulez cuisiner. Il peut s’agir de vos recettes habituelles ou d’un nouveau plat que vous voulez essayer. Explorez les livres de recettes, les sites web, les blogues et même les recettes de vos parents ou grands-parents que vous pouvez actualiser et rendre plus santé. Utilisez des post-its, des marques-pages, des codes de couleurs et faites-vous une liste afin de retrouver rapidement vos recettes au moment de les cuisiner. Prenez aussi en note les ingrédients dont vous aurez besoin pour réaliser les recettes.
  • Faire l’inventaire de votre garde-manger, votre réfrigérateur et votre congélateur. Avant d’aller à l’épicerie et même de faire la liste d’épicerie en fonction de vos recettes choisies, ne négligez pas cette étape ! Regardez les légumes et fruits qui vous restent dans les tiroirs du frigo, les viandes et restes de repas congelés dans le congélateur ou bien les conserves de thon ou de légumineuses dans le garde-manger. Cela vous évitera d’acheter en surplus, de diminuer le gaspillage alimentaire et d’économiser quelques dollars.
  • Une fois que les recettes sont choisies et que l’inventaire de la cuisine est fait, il est important de prendre en considération le déroulement de votre semaine. Notez quels repas sont prévus à l’extérieur, les dîners entre collègues ou les soupers de famille. Quels sont les journées où vous serez au bureau ou les soirs que vous allez vous entraîner? En prenant la peine de regarder cela à l’avance, cela me permet de mieux planifier les repas, d’éviter de cuisiner en surplus et aussi de garder les restes pour les lunchs.
  • À cette étape, c’est le moment de noter chaque journée du lundi au samedi et y inscrire les dîner et souper. On place les idées de recettes que l’on a sélectionnées plus tôt, ainsi que les légumes et accompagnements (riz, pommes de terre, quinoa, etc.). On note nos idées de déjeuner et de collations. De cette façon, au moment venu, vous n’aurez pas à vous casser la tête à savoir quoi manger : vous n’aurez qu’à jeter un coup d’œil à votre liste d’idées !
  • En parallèle, faites votre liste d’épicerie. Revoyez les aliments dont vous avez besoin afin de réaliser les recettes choisies ainsi que les légumes et accompagnements sélectionnés. Je vous suggère de faire une liste par magasin en divisant chaque liste en catégories : fruits et légumes, viandes/poissons, produits laitiers, produits secs et autres.
  • Par la suite, c’est le moment de faire l’épicerie ! Suivre la liste d’épicerie à 100% n’est pas toujours chose facile, mais lorsque cette dernière est bien structurée, ça facilite grandement les choses ! Néanmoins, il m’arrive de déroger de ma liste et d’acheter un aliment ou un produit tentant qui n’était pas noté. Ce n’est pas grave, mais je m’assure au moins que j’ai tout ce dont j’ai besoin.

Rappelez-vous de demeurer flexible dans votre planification des repas ! C’est un outil qui a pour but de vous faciliter la vie les soirs de la semaine, et non pas de vous encadrer dans une structure rigide.

Si un soir ça vous ne dit pas de manger un repas qui est planifié, rien ne vous empêche de préparer autre chose.

La planification des repas de la semaine est un moyen facile d’économiser, mais aussi pour vous aider à manger santé et à maintenir vos habitudes alimentaires lorsque l’agenda est bien rempli.

Le manque de temps ne sera plus une excuse valable !

Catherine Lepage, Dt.P. M.sc(c)

Nutritionniste-diététiste, Catherine met de l’avant l’importance d’une saine alimentation combinée avec la pratique d’activité physique. Clinicienne et conférencière, elle adore transmettre sa passion et offrir des stratégies adaptées à ses clients. Pour en savoir plus, visitez son site internet au www.nutritionnisteactive.com. Passionnée de rédaction, elle collabore entre autres au tout nouveau magazine Science & fourchette ainsi qu’à d’autres publications sur la nutrition. Catherine complète également une maîtrise en kinésiologie ainsi qu’un DESS en alimentation fonctionnelle et santé à l’Université Laval.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des