Mon enfant collectionne les billets de rappel

Vous revenez du travail et vous apprenez que votre enfant a frappé un de ses amis aujourd’hui. Vous êtes furieux, vous le réprimandez sévèrement et le privez de télévision pour une semaine. La discussion s’arrête là. Frapper, c’est inacceptable.

C’est la sixième fois cette année que votre enfant rapporte un billet de rappel à la maison, à cause de son mauvais comportement. Vous n’en pouvez plus.

Malgré les réprimandes et les conséquences de plus en plus longues, la situation ne s’améliore pas.

Vous êtes épuisés et ne savez plus comment gérer la situation. Il faut faire quelque chose, avant que ses amis et son professeur ne le prenne en aversion.

Se mettre à sa place

Pour aider votre enfant, commencez par vous mettre à sa place, dans sa vie d’enfant.

Analysez l’heure à laquelle il se lève, l’intensité de la routine du matin, l’heure à laquelle il arrive à l’école, l’heure à laquelle vous allez le chercher, l’intensité de la routine du soir.

Évaluez combien de temps il passe, par jour, à jouer et à courir dehors.

Si vous étiez un enfant et que votre routine était la sienne, seriez-vous épuisé ou si vous auriez suffisamment de temps libre pour vous détendre?

Demandez-lui combien de temps il aimerait avoir pour faire ses différentes tâches, jouer et se reposer.

Suite à votre analyse, si son horaire a besoin d’ajustement, prenez les mesures nécessaires pour améliorer à la situation.

Avec un rythme de vie un peu plus adéquat, il est possible que votre enfant soit moins fatigué, moins impatient et moins impulsif dans ses réactions.

Vérifier le carburant

Pour être fonctionnel, attentif et concentré, votre enfant a besoin d’avoir de l’énergie en continu. Pour y arriver, il doit consommer le bon carburant.

Vous comprenez ici, que je parle de son alimentation.

Pour que le corps soit opérationnel, il transforme les aliments consommés en énergie.

Tout le monde le sait, le sucre est un très mauvais carburant. Il donne une poussée d’énergie sur le coup, mais retombe drastiquement, créant un manque de sucre dans le sang.

Ce phénomène de yo-yo, engendré par la consommation de sucre raffiné, empêche le bon fonctionnement du cerveau.

Le problème, c’est qu’on retrouve du sucre partout. Dans le pain, dans les céréales, dans les confitures, dans le yogourt, dans le jus, dans les barres tendres.

Revoyez les aliments que consomme votre enfant à la maison, mais aussi en collations et dans sa boite à lunch.

Une alimentation trop sucrée peut amener une fatigue prématurée de son système nerveux.

Du même coup, il peut ressentir plus rapidement de l’impatience, de la frustration et de la colère. Il peut être plus agité, avoir des problèmes de concentration et être turbulent.

Autant que possible, augmentez les portions de légumes. Il n’aime pas les légumes. Introduisez-les tranquillement, mais introduisez-les. Le fait d’augmenter la consommation de légumes bénéficiera à toute la famille.

Le lien parent-enfant

Dans votre horaire chargé, prenez-vous le temps d’échanger avec lui? Ne serait-ce que 15 ou 20 minutes par jour?

La présence, l’écoute et l’amour d’un parent sont nécessaires au bon développement des enfants. Croyez-vous que votre enfant se sent compris, entendu, respecté et aimé au sein de la famille?

Le lien d’attachement est-il suffisamment fort pour qu’il se sente en sécurité physiquement et psychologiquement?

Un enfant qui se sent en sécurité et qui sait qu’il peut parler à ses parents, sans risquer de souffrir (physiquement ou psychologiquement), sera beaucoup plus enclin à s’exprimer.

La bienveillance parentale est un facteur clé dans le développement de l’estime de soi des enfants.

Un enfant avec peu d’estime de lui pourra chercher de l’attention, positive ou négative, pour se sentir valorisé et accepté au sein de son groupe d’amis.

Le comportement indésirable provient alors d’un besoin fondamental d’être aimé.

Prendre le temps

Lorsqu’une situation désagréable se produit, il est possible que votre enfant ait de la difficulté à l’exprimer et à la gérer.

Son incapacité à maîtriser les émotions qu’il ressent peut l’amener à poser des gestes ou dire des mots inappropriés. C’est ainsi qu’il collectionne les billets de rappel reliés à son comportement.

Dans chacun des cas, il est important de prendre le temps de discuter avec lui. De lui permettre d’exprimer ce qui s’est réellement passé, pour qu’il réagisse ainsi.

Vous pouvez également l’aider à exprimer les émotions qu’il a ressenties.

Et c’est là, qu’il vous dira peut-être : « J’ai frappé David, parce que je n’ai pas aimé ça quand il m’a traité de gros niaiseux. Je me suis senti vraiment mal ».

Et là, tout s’éclaire. Vous venez de comprendre le fond de l’histoire.

Votre enfant, ne sachant pas comment exprimer ses émotions, a utilisé une approche inappropriée pour faire connaître son mécontentement.

En lui permettant de vous expliquer ce qu’il a vécu durant sa journée et en écoutant réellement sa réponse, vous lui apprendrez tranquillement à identifier les émotions qu’il ressent et à trouver des solutions pour les exprimer.

Beaucoup d’amour et d’écoute

L’amour des parents est irremplaçable. Il nourrit l’enfant sur plusieurs plans. Pour son bien-être et son épanouissement, une bonne communication est tout aussi importante.

Dans une société comme la nôtre, ou le cellulaire et les textos sont de plus en plus présents, il est important d’enseigner à nos enfants à communiquer et à exprimer leurs besoins.

En prenant le temps de l’écouter et de l’aider à verbaliser les situations et les émotions vécues durant la journée, vous lui fournirez un coffre à outils de taille pour améliorer son comportement.

En vous assurant qu’il ait un horaire adapté à ses besoins, vous lui offrirez une vie équilibrée qu’il cherchera à reproduire à l’âge adulte.

En lui fournissant le bon carburant, vous permettrez à son corps de grandir et de se développer à son plein potentiel. Il prendra de bonnes habitudes alimentaires et sera en santé.

Avant de réprimander et de sanctionner votre enfant pour son mauvais comportement, allez-vous le laisser s’exprimer réellement?

Marie-Noël Harnois

Marie-Noël est coach, formatrice et conférencière d’inspiration. Elle est également la maman de deux belles filles, qui l’ont amené à sortir des sentiers battus et qui lui ont ainsi permis de devenir la créatrice de sa vie. À travers ses programmes et ses formations, elle aide les gens à mieux se connaître et à mieux se comprendre, afin qu’ils puissent se créer une vie familiale harmonieuse et épanouissante. Sa spécialité : aider les femmes à sortir du tourbillon de la vie, afin d’acquérir une paix intérieure profonde et durable. C’est donc forte de son expérience et de ses talents de communicatrice, qu’elle vous aide à voir plus clair dans votre vie et celle de vos enfants. Sa mission : inspirer, éveiller, transformer. Visitez son site au www.marienoelharnois.com