La saison aux allergies est déclarée !

La saison aux allergies est déclarée !
À peine sortie des froids de l’hiver que les joies du printemps et les allergies commencent. Les yeux secs comme des petits raisins, le nez qui coule abondamment et les sinus bloqués vous donnent un de ces mal de crâne.

Il ne s’agit en aucun cas d’une recette magique. Encore moins d’une méthode rapide et attirante pour vous libérer sans compromis de tout inconfort.

Mais peut-être comprendrez-vous pourquoi votre corps réagit et que cela vous arrive ! Si vous connaissez des gens qui s’enfermeront encore pour plusieurs semaines, laissez-leur le lien vers cet article.

Pas nécessairement une allergie…

Le rhume des foins et les allergies saisonnières ne sont pas dans la même catégorie que les ALLERGIES, comme une allergie alimentaire ou une allergie aux piqures d’abeilles.

Je pense, par exemple, aux enfants qui développent des réactions tellement puissantes aux noix ou aux fruits de mer et qui peuvent de façon, très rapide, devoir déclarer l’état d’alerte.

La réaction physique du corps associé à une allergie est très agressive. Il s’agit en fait d’une mauvaise reconnaissance de cette substance par les cellules de défense du système immunitaire.

Nos cellules considèrent la molécule comme une source de danger majeur et cherchent à l’éliminer de façon agressive et instantanée.

Les allergies saisonnières, elles, proviennent d’une problématique bien souvent différente à l’allergie typique. Nous pourrions plutôt nommer cela comme une hypersensibilité.

Un peu comme si vous aviez passé la journée au soleil et que votre peau devient sensible à toute sensation du toucher dans les jours suivants. On y notera une rougeur, une légère enflure et peut-être même des démangeaisons.

Eh bien ! c’est ce même phénomène qui se produit au niveau des tissus respiratoires, comme l’intérieur de vos narines, vos paupières, vos yeux , votre bouche et vos voies respiratoires.

Qu’est-ce que qui fait que votre corps est hyperactif ?

Pourquoi est-ce que certains peuvent profiter du printemps à pleines narines et d’autres pas ?

Bien entendu, la réponse dépend d’une multitude de facteurs, mais de plus en plus, on comprend qu’il s’agit de facteurs dans notre environnement.

Alors, votre alimentation quotidienne, votre niveau d’activité physique, votre niveau de stress, la qualité de votre sommeil, la quantité de médicaments et de substances chimiques sont à considérer.

Ce n’est pas écrit dans votre code génétique, mais bien dans votre mode de vie !

Si un intrus entre dans votre corps parce que vous l’avez ingéré, parce que vous l’avez respirez ou suite à une blessure, immédiatement des défenses seront déployées pour l’éliminer.

Ceci crée alors une réaction inflammatoire (rougeur, chaleur et enflure) à l’intérieur de votre corps. L’accumulation de réaction de ce genre, jour après jour, dans votre corps favorisera un environnement propice à l’hypersensibilité.

C’est dans un climat d’hypersensibilité que le corps multiplie les chances d’être induit en erreur.

S’il fait une erreur sur la nature d’un aliment ou d’une molécule de pollen par exemple, une réaction inadéquate peut se produire. On l’appelle aussi réaction croisée.

Bien entendu, vos habitudes de vie auront une très grande influence sur l’intensité des réactions d’hypersensibilité de votre corps.

Tout d’abord, votre alimentation

Si les « sans gluten » vous énervent et bien comprenez-les ! Le gluten n’est pas toxique, il est en fait reconnu pour créer des réactions d’hypersensibilité dans le corps.

Chez certains cette réaction peut se rapprocher de l’allergie tandis que chez d’autres elle a un effet irritant désagréable.

Oui, il est essentiel d’avoir votre source de Calcium pour maintenir votre santé osseuse, mais les produits laitiers provenant d’une vache peuvent avoir un effet d’hypersensibilité sur votre système digestif d’humain.

Et il ne s’agit que d’un exemple, mais des centaines de produits chimiques ajoutés dans les produits transformés (céréales, charcuteries, plats congelés et autres) sont reconnus pour créer ce genre de réaction.

Puis votre niveau d’inflammation…

Ensuite, maintenir un niveau d’activité physique quotidien régulier diminuera le niveau d’inflammation de votre corps.

Lorsque vous bougez tous les jours, votre corps maintient de façon globale un niveau d’inflammation plus faible. Cela influence votre santé cardiaque, votre santé mentale et votre santé respiratoire à son maximum!

Finalement, vous assurer d’avoir un système nerveux bien aligné et 100% fonctionnel favorisera un équilibre de vie.

Certains blocages du système nerveux limiteront le bon fonctionnement du système immunitaire.

Certains bloquages au niveau de la région de votre thorax peuvent avoir des répercussions sur votre respiration et les mouvements de votre diaphragme.

Comme votre système nerveux assure le bon fonctionnement de chacun des systèmes de votre corps, il influence votre système immunitaire.

Eh oui ! ces deux systèmes travaillent en étroite collaboration pour maintenir la sécurité maximale à l’intérieur de chacune des cellules de votre corps.

Il s’agit d’une version simplifiée au maximum de cette réalité du printemps ! Si vous aimeriez en connaitre plus sur ce sujet, n’hésitez pas à contacter un professionnel de santé naturelle !

Je ne vous apprends rien en vous rappelant que de bien manger, de bouger et de maintenir la santé de votre colonne vertébrale en parfait état tous les jours améliora votre santé.

Et vous constaterez peut-être par vous-même que les gens qui maintiennent ce style de vie préventif bénéficient très souvent d’un doux et agréable printemps !

On adore vous lire, laissez un commentaire dans la boite ci-dessous.

Dre Noémie R. Turcotte, Chiropraticienne, D.C.

Experte en santé naturelle, elle aide les gens à retrouver la santé, mais surtout, elle leur permet de comprendre comment maintenir ce bien-être et comment l’optimiser à tous les jours ! Parce que la chiropratique, ça s’adresse à tous ! Elle fait partie de l’équipe du centre Chiropratique Santé Plus et vous pouvez visiter son site internet au www.macliniquechiro.com