Dormir comme un bébé : 8 trucs infaillibles (partie 1)

Dormir comme un bébé : 8 trucs infaillibles
Vous avez aéré la pièce, avez changé l’oreiller et le matelas dans l’espoir de dormir comme un bébé, mais ça n’a pas fonctionné? Les tisanes, huiles essentielles et autres produits naturels favorisant le sommeil n’ont plus de secrets non plus pour vous?

Vous aimeriez tellement parvenir à vous endormir en 5 minutes et pour toute la nuit? Vous avez envie d’explorer d’autres solutions pour récupérer et arriver enfin à dormir mieux?

Cet article saura vous guider, avec des trucs essentiels pour favoriser un sommeil rapide, profond et récupérateur.

Il s’agit de ce que j’applique personnellement pour m’endormir en seulement une minute et ce, toute la nuit durant, et pour me lever avec énergie le matin.

D’abord, partons sur des bases communes.

Nous n’avons pas tous les mêmes besoins de sommeil et ceux-ci peuvent différer d’une période de vie à une autre.

Une bonne façon de découvrir notre besoin de sommeil est de tester, sur une durée d’une semaine, de vous coucher dès les premiers signes de sommeil (bailler, paupières lourdes, envie de se frotter les yeux, etc.) et de vous lever dès les premiers signes de réveil (sans paresser, ni se rendormir).

Notez, sur 7 jours, l’heure à laquelle vous vous couchez et à laquelle vous vous réveillez. Vous serez en mesure d’évaluer vos besoins de sommeil réels.

Par la suite, évaluez la qualité de votre sommeil avec le Bilan : Mon Sommeil (cliquez sur le lien pour le télécharger et l’imprimer). Vous serez en mesure de voir ce qui vous satisfait et vous insatisfait.

Vous pourrez ainsi voir où mettre votre énergie à travers les trucs que vous essaierez dans les prochains jours. Après quelques temps, et avec ces nouvelles habitudes, je vous invite à réévaluer votre sommeil et à observer ce qui a changé.

Le sommeil est un besoin physiologique, comme la faim. Lorsque vous avez faim, vous mangez. Même chose pour la soif. Alors pourquoi, lorsqu’il est question de dormir lorsqu’on se sent fatigué, on a tendance à retarder (pour finir une émission de télévision, par exemple)?

Ça ne fait aucun sens cette tendance à repousser notre heure de coucher ou l’heure du lever.

Lors de l’application des astuces, je vous invite à tenir un Journal de sommeil (cliquez sur le lien pour le télécharger et l’imprimer) pour noter l’impact et la progression de ce que vous mettrez en place.

Le subconscient adore les routines et ces astuces vous permettront d’adopter, à votre rythme, une routine de sommeil.

Éviter la lumière bleue des écrans

Téléviseur, tablette, ordinateur, liseuse électronique et cellulaire ne devraient pas être allumés, même avec la fonction pour diminuer l’intensité de l’écran. Pourquoi?

Elle inhibe la mélatonine naturelle, laquelle favorise l’endormissement. Également, les écrans, au niveau de votre esprit, sont des activités de jour. Vous ne les avez pas associées à une ambiance de sommeil que l’on souhaite instaurer.

Dans l’idéal, c’est 60 minutes sans écran qui serait optimal, principalement si vous avez de gros problèmes de sommeil.

Et oui, c’est beaucoup. Toutefois, si vous ne vous en sentez pas capable, divisez cette période et essayez avec un 15, 20 ou 30 minutes pour observer les bénéfices.

Vous pourrez voir si vous décidez ou pas d’approfondir en coupant complètement les écrans sur une période plus longue en pré-sommeil.

Remplacez les temps d’écrans par des activités plus calmes. Prendre une marche, un bain, colorer un mandala, lire un livre, etc.

Lâcher prise sur la recherche de sommeil

Avez-vous déjà perdu quelque chose pour le chercher sans cesse et ne pas le trouver? Puis, alors que vous n’y pensez plus, vous retrouvez ledit objet. C’est un peu la même chose avec le sommeil.

Lorsque l’endormissement se fait tarder, on le cherche, on se demande pourquoi on ne dort toujours pas, on s’impatiente, et on devient anxieux à l’idée que demain, on sera fatigué pour faire notre journée.

On finit par s’endormir sur le tard, ayant ancré en nous l’idée de fatigue au petit matin. Résultat? On se réveille fatigué, puisqu’on s’est programmé à l’être.

Je vous invite plutôt à lâcher prise sur l’endormissement à tout prix. Comment? En changeant votre perspective du sommeil.

Voyez le sommeil comme un symptôme d’une bonne détente. Tout en sachant que lorsque vous respirez doucement, que votre corps se relaxe dans votre lit, vous récupérez, que vous dormiez ou non.

Alors, lorsque vous allez au lit, pensez simplement à vous détendre, corps et esprit. Le sommeil viendra de lui-même sans que vous n’ayez à faire quoi que ce soit.

Laisser les soucis derrière vous

Je vous propose ici un exercice pour vous permettre de cesser de ruminer ce qui s’est passé dans votre journée, ce qui vous attend demain et tous ces soucis qui dérangent votre sommeil.

Vous aurez besoin d’un bloc-notes, un papier et d’une boîte quelconque qui se ferme. Notez sur papier ce qui vous attend demain, ce qui vous a préoccupé aujourd’hui puis, mettez la ou les feuilles à l’intérieur de la boîte que vous fermerez par la suite.

Ces préoccupations du quotidien vous attendront demain, et assurez-vous de laisser la boîte à l’extérieur de votre chambre à coucher. Tout ce qui s’y trouve n’a rien à faire dans votre chambre, l’endroit de repos et de calme par excellence.

Cette astuce vide-tête vous permettra de vous endormir plus facilement et d’avoir un sommeil plus réparateur. Vos sens sont interpellés pour vous aider à laisser à l’extérieur de votre chambre tout ce qui pourrait perturber votre sommeil.

Je vous invite à débuter votre cheminement vers un sommeil de qualité dans les prochains jours et semaines.

Restez à l’affût de la sortie de mon prochain article qui vous partagera la suite des astuces à intégrer.

Entre temps, venez commenter vos observations et découvertes, il me fera plaisir de vous lire.

Tania Boucher

Passionnée de l’humain, rêveuse à temps plein et maman de 3 garçons, Tania est également hypnothérapeute certifiée, consultante en profil Nova, auteure et conférencière. Elle accompagne par ses programmes et services l’individu à ralentir pour mieux s’accomplir et ce, dans leur propre vérité. Sa mission est de rendre accessible des outils efficaces et simples au plus grand nombre de personnes possible, petits et grands. Ayant passé plusieurs années à vivre derrière un masque, elle se plait maintenant à laisser libre court à l’authenticité, la vulnérabilité, l’acceptation de ses valeurs profondes et à l’écoute de son cœur. Pour en savoir plus, visitez son site au www.taniaboucher.com