L’activité physique, un des meilleurs alliés de votre sommeil !

Il est de plus en plus établi que l’activité physique a des bienfaits sur le sommeil, d’autant plus qu’il est excellent pour la santé en général.

En effet, les enfants comme les adultes s’endorment plus rapidement et ont un sommeil plus récupérateur lorsqu’ils ont pratiqué une activité physique dans la journée. En général, ils seront plus fatigués le soir!

Comment l’activité physique aide à mieux dormir ?

La pratique d’activité physique contribue à réduire l’anxiété. C’est l’une des causes de la perturbation du sommeil, notamment en stimulant la production d’endorphines (un relaxant naturel).

Par ailleurs, la pratique régulière (idéalement quotidienne) aurait tendance à régulariser les mécanismes de l’horloge interne, ce qui pourrait avoir un lien avec une production accrue de sérotonine, une hormone qui joue un rôle important sur la qualité du sommeil.

L’activité physique permet également d’améliorer la qualité du sommeil en rendant les différents stades et cycles de sommeil plus réguliers.

Le sommeil est aussi plus réparateur puisque la durée du sommeil profond est augmentée après un exercice physique.

Pour bénéficier des effets positifs de l’activité physique sur le sommeil

La première chose qui compte pour que l’exercice physique améliore le sommeil c’est la régularité.

Il est préférable de pratiquer votre activité sur de courtes durées (30 minutes minimum) 3 fois par semaine que d’en faire une seule fois par semaine pendant 1h30.

Quelle est la meilleure activité physique à pratiquer ? En réalité, elles ont toutes un effet positif sur le sommeil.

Toutefois, certaines études démontrent que les exercices physiques qui sollicitent fortement le système respiratoire tels que la marche rapide, la course, les cours de groupe à haute intensité ou le tennis sont particulièrement efficaces.

Quels sont les meilleurs moments de la journée qui sont les plus propices ? Le matin ou l’après-midi sont à privilégier pour un meilleur impact sur le sommeil.

Si vous préférez toutefois vous entrainer le soir, il vaut mieux éviter de pratiquer une activité physique intense moins de trois heures avant l’heure du coucher. Sinon, vous pourriez avoir de la difficulté à vous endormir.

De plus, une activité physique intense réalisée trop près du coucher risque de provoquer une augmentation importante de la température interne, ce qui peut retarder l’endormissement. C’est pourquoi il faut éviter un exercice intense tard le soir.

Effets de l’activité physique sur l’insomnie

Il est reconnu que les adultes insomniaques ont une condition physique altérée et sont moins actifs en comparaison à de bons dormeurs.

L’effet positif majeur de l’exercice physique sur le sommeil est qu’il engendre un mécanisme d’actions qui agissent sur l’anxiété, la principale cause des problèmes d’insomnie.

Certaines activités sont préférables pour lutter contre les problèmes de sommeil. Par exemple, il vaut mieux privilégier une activité d’endurance (course à pied, marche, natation, vélo) qui soit d’intensité modérée et d’allure régulière.

En conclusion, les relations entre le sommeil et l’exercice physique ouvrent des perspectives en termes de santé.

Un bon sommeil ne pourra ainsi être obtenu que chez des sujets actifs qui pratiquent une activité physique régulière.

En effet, le manque d’activité physique sur une base régulière diminue l’amplitude des rythmes circadiens. La conséquence directe de cet état de fait est l’augmentation des risques de développer des troubles du sommeil.

Pour un sommeil réparateur, PRIVILÉGIEZ les activités d’ENDURANCE!

Laissez un commentaire ou vos questions dans la boîte ci-dessous.

Eudoxie Adopo

En plus de sa pratique privée, Eudoxie est membre honoraire de la Fédération des kinésiologues du Québec ayant été sa présidente de 2002 à 2008. Elle est actuellement Directrice de cours pour le Programme Santé et condition physique de la Société canadienne de physiologie de l’exercice, chargée de cours au département de kinésiologie de l’université de Montréal et formatrice pour la région de Montréal sur Les Environnements favorables aux saines habitudes de vie. Pour en savoir plus, visitez son site au www.eukilibre.com