5 regrets que vous n’aurez pas en développant votre esprit entrepreneurial

5 regrets que vous n’aurez pas en développant votre esprit entrepreneurial
Les entrepreneurs prospères ont une mentalité particulière que chacun de nous peut développer, avec ou sans une entreprise.

À 50 ans, j’ai démarré mon entreprise en coaching et j’ai dû intensifier le développement de certaines caractéristiques propres aux entrepreneurs. Cependant, ces caractéristiques étaient là bien avant et je suis certaine que vous les possédez aussi.

Eh oui! Je suis plus âgée que la majorité d’entre vous! Mais je ne me sens pas vieille, j’ai juste une longue expérience que j’aime bien partager!

Il m’arrive de me poser cette question « Si je mourrais demain, est-ce que j’aurais des regrets? » Je crois que c’est une question cruciale qu’il faut se poser pendant qu’il est encore temps de faire des réajustements.

Je vais vous confier quelques regrets que je ne veux pas avoir. Peut-être que vous voudrez vous aussi faire en sorte de ne pas les avoir…

Le plus intéressant, c’est qu’en évitant d’avoir ces regrets, vous allez vivre une vie plus riche et plus heureuse MAINTENANT et vous vivrez moins de stress plus tard.

1. Je ne regretterai pas d’avoir laissé les autres me dicter ma conduite.

Comme vous, je suis une personne très sensible aux autres. C’est une qualité qui me sert bien dans mes relations personnelles et professionnelles.

Mais une chose à laquelle j’ai toujours réagi très fort, c’est quand quelqu’un a voulu m’imposer ses volontés.

Ça prend du courage pour vivre selon vos choix et vos valeurs mais c’est essentiel pour que VOTRE vie soit vraiment VOTRE histoire.

2. Je ne regretterai pas d’avoir manqué de vision.

Avoir une grande vision pour soi, pour ceux qu’on aime, pour ceux avec qui on travaille et pour l’avenir du monde, c’est essentiel je crois.

Je ne me souviens pas de ne pas avoir rêvé du meilleur pour tous. Oui, c’est idéaliste. Je l’admets et j’en suis fière. Ce sont pourtant les idéalistes qui changent le monde.

Vous ne pouvez pas obtenir ce que vous voulez dans la vie sans préciser ce que vous voulez. Ça paraît évident.

Dans mon expérience de coach j’ai toutefois maintes fois constaté que pour la plupart des gens, il est difficile de préciser ce qu’ils veulent réellement créer.

3. Je ne regretterai pas de ne pas avoir pris de risques pour réaliser mes rêves.

Lorsque j’ai décidé de suivre une formation à Palo Alto sans être bilingue, sans avoir de réserve financière et sans expérience de voyage en solitaire, j’ai pris un risque immense.

C’est une de mes grandes fiertés que d’avoir réalisé ce rêve car mon développement personnel et professionnel en ont été multipliés.

Je suis certaine qu’en vous remémorant un risque que vous avez osé prendre parce que vous ressentiez que c’était important, vous pouvez énumérer plus d’un bénéfice que vous en avez retiré.

Prendre des risques dictés par votre cœur et votre intuition, c’est oser vivre joyeusement l’aventure de VOTRE vie!

4. Je ne regretterai pas d’avoir sombré dans la négativité.

Comme tout le monde, des doutes, des peurs, des pensées sombres me traversent l’esprit. C’est normal puisque, étant programmé pour assurer ma sécurité, mon cerveau a des tendances à la paranoïa.

Par contre, j’ai appris, justement durant ma formation en Californie, que les pensées négatives donnent l’ordre à mon hypophyse de sécréter des hormones toxiques.

Comme je veux vivre longtemps et en santé, je m’exerce à accueillir les peurs et les doutes sans toutefois les laisser s’installer et nuire à ma santé et à mon succès.

Ça fait partie de l’estime de soi que d’économiser du temps et de l’énergie en choisissant de voir la moitié pleine du verre plutôt que la moitié vide. Un bon truc pour rester positif, c’est de remplacer deux habitudes commençant par C : Culpabiliser et se Comparer par deux habitudes commençant par A : trouver les Apprentissages et s’Apprécier.

5. Je ne regretterai pas d’avoir négligé mes finances.

Juste avant de créer mon entreprise en coaching, j’avais démarré une première activité sans vraiment faire la différence entre mes finances personnelles et celles en lien avec mon activité. Cela m’a coûté très cher en proportion des revenus gagnés!

J’en ai retiré une leçon de vie et j’ai pris de bonnes habitudes financières. J’en suis aussi reconnaissante à mon associé d’alors qui était très rigoureux en matière d’argent.

Il n’y a rien comme des finances en désordre pour vous faire vivre énormément de stress. Vous occuper de votre argent, c’est payant sur tous les plans. Cela vous offre mille et une occasions de croissance personnelle et financière. Vous savez pourquoi?

Parce que votre manière d’être avec l’argent est un miroir de votre manière d’être avec votre conjoint, vos enfants, vos collègues, vos clients, vos employés, vos patrons, même avec les événements de la vie.

En vous positionnant de telle sorte que vous évitiez ces regrets vous développez en même temps cinq attitudes qui caractérisent les entrepreneurs prospères.

Je suis curieuse de savoir lequel de ces regrets vous ne voulez pas avoir et quels autres regrets vous voulez vous épargner ?

Aline Tardif

Aline est une véritable amplificatrice de puissance. Coach professionnelle certifiée depuis 1998, elle est spécialisée dans l’art de vous aider à entrer puissamment en relation avec vous-même, avec les autres et avec vos ressources (temps, énergie et argent). Ainsi vous mettez votre potentiel en action et vivez confiante, heureuse et libre comme vous le méritez. Femme d’action passionnée, à l’énergie contagieuse, elle agit également comme formatrice, superviseure de coachs et conférencière. Pour en savoir plus, visitez son site au www.alinetardif.com

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Michele Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Michele
Invité

Bel article, merci Aline ! Oui, je crois également qu’il est bon de s’interroger sur ses propres regrets si l’on devait mourir demain.
Mon principal regret serait de me dire que je ne me serais pas donnée tous les moyens, ni osé sortir de ma zone de confort pour accomplir mes rêves.
Mieux vaut vivre sa vie de rêves que de rêver sa vie !