3 clés pour aimer davantage la personne dans le miroir!

3 clés pour aimer davantage la personne dans le miroir!
Quand vous regardez dans le miroir, que voyez-vous? Plus précisément, qui voyez-vous? Êtes-vous une personne forte? Fragile? Attirante? Que diriez-vous de votre personnalité? Êtes-vous une belle personne à l’intérieur? Qui êtes-vous au cœur de votre être?

La plupart des gens luttent avec l’image et le sentiment de leur reflet dans le miroir au moins une fois dans leur vie. Le voyage pour aimer qui vous êtes débute souvent avec les squelettes cachés dans le placard de notre ego.

Cela commence toujours par se regarder en face. Quelqu’un m’a dit un jour : « Si vous ne vous aimez pas, comment pouvez-vous vous attendre que quelqu’un d’autre vous aime, et comment pouvez-vous aimer quelqu’un d’autre? »  Cela m’avait frappé. Je dirais même plus que cela m’avait frustré.

Aujourd’hui, je réalise à quel point cette affirmation est vraie.

L’amour inconditionnel… vraiment ?

En tant qu’êtres humains, nous sommes des créatures conditionnelles. Nos émotions sont basées sur des conditions. Nos sentiments pour les autres sont basés sur des conditions.

L’amour que nous avons les uns pour les autres, bien que nous essayions de le dire inconditionnel, il y a des choses que la personne que vous aimez pourrait faire et qui ferait en sorte que vous cesseriez de l’aimer.

Même avec les meilleures intentions, nous avons des conditions. Ces conditions se répercutent également sur la façon dont nous nous aimons. Il y a des choses que nous avons faites ou des imperfections physiques qui nous empêchent de nous aimer totalement.

Généralement, nous pouvons nous apprécier, mais nous ne nous aimons pas inconditionnellement. Nous avons tous des défauts et des imperfections qui peuvent nous servir d’excuses.

Peut-être que c’est cette lacune dans les dents, ou cette cicatrice ou ces poignées d’amour? De quoi vous blâmez-vous? Qu’avez-vous fait ou qu’est-ce qui vous est arrivé pour vous faire croire que vous ne valez pas votre propre amour?

Nous avons tous au moins une chose; une chose qui nous pèse. Il est temps de la laisser partir, et cela commence par le pardon. Et le pardon est d’abord pour vous.

1. Pardonner toutes les erreurs passées et futures

Pardonnez-vous. Pour tout ce que vous avez fait et tout ce que vous ferez. Nourrir du ressentiment ou de la rancoeur envers vous-même est toxique.

Vous ne pouvez jamais être parfait. La seule chose que vous pouvez faire est d’apprendre de vos erreurs. Apprenez à agir différemment la prochaine fois que la même situation vous arrive. Apprenez à vous remettre en marche et à essayer une fois de plus, et encore une fois. Perséverez sans cesse.

Vous abandonnez vraiment et seulement lorsque vous démissionnez. Avez-vous démissionné? Non, sinon vous ne seriez pas en train de me lire présentement. Lâchez la négativité et la haine que vous avez pour vous-même. Vous valez plus que ça. Tellement plus que ça !

Le passé est le passé.

Il y a 5 minutes, hier, il y a 10 ans, il y a quelques secondes, c’est le passé. Le passé est parti, alors ne le laissez pas vous hanter.

Vous avez la responsabilité et le pouvoir total sur ce que vous autorisez à être conditionnel dans votre vie. Le passé peut être votre rampe de lancement ou votre prison personnelle.

Il peut vous contrôler, si vous le lui permettez. Ainsi, vous devez décider de vous pardonner. Tout ce qui vous est arrivé et tout ce que vous avez déjà fait, faites le choix de vous pardonner.

Comme vous le savez, le futur peut être une chose insécurisante et effrayante. Qu’est-ce qui va arriver? Vous ne le saurez presque jamais. Cependant, il y a une certitude que je veux vous partager.

Quelque part sur le chemin vous ferez une erreur, vous prendrez un détour ou vous aurez l’impression de vous être trompé dans vos choix. Inévitablement, il y aura quelque chose qui va mal tourner ou qui n’ira pas comme vous voulez.

Vous devez aussi vous engager à pardonner votre futur. Chacun de ces « Et si… » qui pourrait arriver, pardonnez-les maintenant.

2. Laissez tomber le contrôle et les attentes

Beaucoup de gens sont des maniaques du contrôle. Et j’ai parfois, je l’avoue, des rechutes 🙂

Même ceux qui ne sont pas des « control freak » peuvent, quand même, l’être sur seulement une chose en particulier ou dans une sphère spécifique de leur vie. En outre, nous mettons constamment en place des attentes dans nos vies.

Lorsque notre vie ne se réalise pas comme nous le pensions, nous vivons des sentiments désagréables. Frustration, colère, déception, tristesse, etc. La plupart des conflits ou malentendus est basé sur les attentes.

Conséquemment, vous vous créez une attente dans la façon dont l’autre personne était supposée agi, parler ou penser et quand les choses ne sont pas à la hauteur de vos attentes, cela peut provoquer un désaccord puisque, bien souvent, elles aussi, avait des attentes.

Nous essayons vraiment fort de tout contrôler dans nos vies, même si nous ne réalisons pas toujours que c’est ce que nous faisons. Laisser aller le contrôle est une chose délicate.

Par conséquent, c’est décider de pratiquer consciemment la résilience au lieu de se lancer dans la résistance si les choses ne se passent pas comme prévu.

3. Ne mettez pas d’espoir dans les situations mais plutôt dans la grande vision

Avoir de l’espoir est essentiel dans la vie. Sans espoir, il est difficile, voire presque impossible, d’atteindre ses objectifs. En termes simples, l’espoir apporte une perspective. Ainsi, il peut vous soutenir pendant les moments difficiles et apporter encore plus de satisfaction dans les bons moments.

Il est donc important de mettre de l’espoir dans la grande vision et non dans chacune des situations vers votre grande vision. Comme nous l’avons déjà établi, les situations ne se passeront pas toujours comme prévu, mais cela n’empêchera pas nécessairement la grande vision de se réaliser.

Concentrez-vous sur l’objectif ultime et c’est dans celui-ci que vous devez mettre de l’espoir. Quels sont vos objectifs pour la prochaine année? Sur 5 ans? Et puis, sur 10 ans?

Sachez que tout ira pour le mieux, selon ce que vous avez besoin de vivre et d’apprendre. Si cela ne se concrétise pas à ce moment-ci, cela n’est peut-être pas destiné à l’être. En revanche, portez votre focus, votre temps et votre énergie sur cette grande vision.

Conclusion

S’aimer, c’est le pardon, pour soi-même d’abord.

Qui plus est, s’aimer, c’est savoir que peu importe ce qui se passe aujourd’hui, demain sera là pour qu’on puisse recommencer.

De plus, s’aimer, c’est avoir de l’espoir dans la grande vision, même et surtout lorsque c’est difficile.

Enfin, s’aimer, c’est de s’accepter dans toute son humanité et d’oser rayonner afin d’être plus heureux!

Qu’allez-vous mettre en pratique afin de vous aimer davantage la prochaine que vous vous regarderez dans le miroir?

Ensemble, vitaminons nos vies ! Laissez vos commentaires/questions dans la boite ci-dessous !

Céline Legault

Céline, auteure, chroniqueuse, conférencière, coach professionnelle certifiée et spécialiste de la colère. Son livre La Colère m’a sauvé la vie – Cessez de la refouler et faites-en votre alliée a été très bien reçu en plus de bénéficier d’une grande couverture médiatique. Avec son sens de l’humour, sa façon colorée et sa facilité à dédramatiser, elle vitamine nos vies par son expertise dans le plaisir et la spiritualité tout en autorisant l’authenticité et la liberté d’être pour chacun.

Poster un Commentaire

Me notifier des
avatar
wpDiscuz